L'effet papillon
       

       
         
         

alcor6@tiscali.fr

      Cher M. Albert

Pouvez-vous, si cela est possible me parler de ce que certain nomment «The Butterfly Effect», L'effet papillon. Est-ce une réalité, ou bien une nouvelle théorie à la mode? 

Si cela est une réalité, comment cela est-il possible.

Et enfin, d'ou sort cette théorie?

Merci pour tout, et félicitations pour le site.

Amitié à Kurt

Alcor

 

       
         

Albert Einstein

      Bonjour Alcor,

essentiellement, l'effet papillon provient du questionnement d'un météorologiste, E.N.Lorenz. Cet homme avait remarqué combien les modèles de prévision météo étaient sensibles à une variation infime des conditions initiales. Il s'est alors demandé si une tornade au dessus du Texas ne pouvait pas avoir été provoquée par le vol d'un papillon à l'autre bout du globe... 

En gros, il a découvert que dans les systèmes météorologiques, une infime variation d'un élément peut s'amplifier progressivement, jusqu'à provoquer des changements énormes au bout d'un certain temps. Cette notion ne concerne pas seulement la météo, elle a été étudiée dans différents domaines. Si on l'applique aux sociétés humaines, cela voudrait dire que des changements de comportement qui semblent insignifiants au départ peuvent déclencher des bouleversements à grande échelle. 

Les scientifiques qui analysent l'évolution de nos sociétés estiment que dans le futur, les transformations sociales seront de plus en plus liés à quelques actions individuelles plutôt qu'à des phénomènes de masse. Ceci parce que deux conditions essentielles à l'émergence de l'effet papillon sont à présent réunies.

L'effet papillon peut s'appliquer à tout système très dépendant aux conditions initiales. Prenons comme exemple l'expérience du crayon:

- Un crayon en équilibre sur sa pointe 
- Si on parvient à le mettre en équilibre
- Le moindre changement va précipiter le crayon dans sa chute
- Sa vitesse de chute va doubler à chaque instant: mouvement exponentiel 
- Et, il est impossible de prévoir l'endroit de sa chute 

Pour résumer, l'effet papillon se définit ainsi. Un petit changement des conditions initiales conduit à un tel changement de l'évolution ultérieure du système que les prédictions à long terme deviennent complètement vaines.

Mais, même si la définition de l'effet papillon est due à Lorenz, Poincaré lui-même a formulé ce qui suit, en 1908, dans «Science et méthodes»:

«Il peut arriver que de petites différences dans les conditions initiales engendrent de très grandes dans les phénomènes finaux. Une petite erreur sur les premières produirait une erreur énorme sur les dernières. La prédiction devient impossible et nous avons le phénomène fortuit... Une cause très petite qui nous a échappé, détermine un effet considérable que nous ne pouvons pas ne pas voir, et alors nous disons que cet effet est dû au hasard».

N'est-ce pas fascinant ? 

Quoiqu'il en soit, tout ce qui concerne l'effet papillon nous ramène à la théorie du chaos, introduite par Maxwell. 

Et je saluerai Kurt pour vous. Il en sera content. Il a plusieurs doutes au sujet de cette expérience Dialogus, mais que voulez-vous, c'est Kurt ça.

Albert Einstein