Introduction à une pensée circulaire
       

       
         
         

Poste_Restante@dialogus2.org

      Cher Albert,

J'espère que vous vous portez bien et que vous riez toujours autant... 

Comme j'étais pour ainsi dire fou d'amour ces derniers temps (mais un amour comme qui dirait impossible), m'est venue à l'idée une pensée circulaire, comme normalement en pareil cas... 

Je me suis mis à rêver à un monde réunifié pour résoudre cet amour, et alors là j'ai vu en 7 dimensions... Les 4 premières c'était celles de votre espace-temps. Mais là le hasard s'est insinué comme une 5e dimension de cet univers dans laquelle je pouvais voyager... Heureusement j'étais guidé par l'amour, un peu comme une 6e dimension, une force d'attraction très mystérieuse guidée par la fécondité (toute poésie gardée ça me faisait un peu penser à ces 3 autres forces d'attraction que l'on a bien du mal à réunifier avec la gravitation...). Et là je me suis mis à rire, du bon rire comme si vous vous mettiez à vibrer avec tout le monde (cool cool positive!... mais sans substances que vous pourriez imaginer...). Ça faisait 7 dimensions, le chiffre parfait, alors je ne suis pas allé à 8 car ç'aurait été tendre vers l'infini et je laisse ça à votre imagination... 

Bon là je me suis réveillé mais c'était très difficile de sortir de cette pensée circulaire mais heureusement mes meilleurs amis étaient là pour me ramener à la réalité. Mais bon quand même, bien que je n'aie pas peur (parce que si l'imagination guide le monde il vaut mieux faire de beaux rêves...), je voudrais bien que vous me confériez votre sagesse de la vie pour m'aider à mieux contrôler ce petit grain de folie comme chacun en porte un en soi...

En vous remerciant d'être là, Dialogus et vous car ça fait du bien de pouvoir exprimer son petit grain de folie occasionnel.

Merci d'avance pour votre réponse.

Alors c'est grave docteur?

Bugs Bunny

 

       
         

Albert Einstein

      Cher ami,

j'ai bien ri en lisant votre message. Cela fait du bien d'apporter quelques touches d'humour à l'occasion, et votre message en contient beaucoup. Bien entendu, je prends avec humour votre rêve et ses sept dimensions. Surtout, prenez en considération que la gravité ne peut pas être tenue responsable pour tous ceux qui tombent amoureux. Contrairement à la science, les rêves autorisent tout.

Pourquoi désirez-vous contrôler votre petit brin de folie ? Mais bon, ma sagesse se confine à peu de choses, dont, être malicieux, vulnérable, enthousiaste et sincère. Et permettez-moi de vous citer Ibn El Arabi: «Tu es toi-même le but de ta quête».

Et continuez à rêver.

Albert Einstein



   



 

Poste_Restante@dialogus2.org


 
Cher Albert,
Vous ne pouvez pas imaginer à quel point votre réponse m'a touché. Bien qu'ayant déjà eu l'occasion de vous serrer la main chez Mme Tussaud, votre message d'amitié m'est allé droit au coeur... 
Je reste aussi très impressionné par la hauteur que vous avez prise pour sortir de cette pensée circulaire sans partir en vrille...
Pour moi ce virus spirituel «Bugs Bunny» me semblait très contagieux bien que pas dangereux du tout (il m'était difficile d'imaginer que cela vous fasse mourir de rire...).
Heureusement quand même que vous n'êtes pas Darwin car lui se serait étranglé en apprenant que le hasard de l'évolution était téléguidé... 
Comme vous le dites le rêve échappe à toute loi terrestre (bien que tout individu que nous sommes nous avons toujours un cordon ombilical dans l'espace-temps...).
Toutefois je me demande quand même si on mettait un détecteur de neutrinos autour de la femme que j'aime, si elle ne courberait pas les rayons de l'univers comme une éclipse de soleil...
Mais là je dois vous remercier de m'avoir beaucoup allégé l'esprit en relativisant la gravité des lois matérielles face à l'amour. 
Tout est sans doute une question de point de vue mais je ne vous remercierai jamais assez d'avoir rendu à ma conscience son sens topologique qui m'apporte tant de liberté. 
Comme disait Walt Whittman (brillant topologiste américain...):
«O moi? O vie? Qu'y a t-il de bon dans tout cela? O moi? O vie???"* 
Réponse
Que tu es ici
Que la vie existe et l'identité
Que le prodigieux spectacle continue,
Et que peut-être tu y contribues par ta rime...»

*(NDT: topologiquement équivalent à «to be or not to be?» ou «Pourquoi quelque chose plutôt que rien?») 

Humm! Je vous laisse à vos pensées, j'ai comme une petite faim, 'vais aller dévorer un peu de vitamine A...

A la prochaine Docteur.

Buggs Bunny


 



  

Albert Einstein


 
Alors, quel effet cela fait-il que de serrer la main à une statue de cire? Parce que c'est de cela que vous voulez parler non?

Albert Einstein


 



  

Poste_Restante@dialogus2.org


 
Cher Docteur,
Je dois avouer que vous aviez la peau bien grasse ce jour là. Mais l'effet était quand même moins fabuleux que si j'avais échangé un baiser avec Marylin Monroe, bien que magique tout de même dans son instant...

Oups! je dois vous laisser parce que je viens de croiser une congénère «couleur du soleil»...

A la revoyure Docteur
Amitiés

Buggs Bunny


  



 

Poste_Restante@dialogus2.org


 
Cher Albert,
Je vois que vous êtes très absorbé par vos recherches actuellement, et j'espère sincèrement que vous n'êtes pas tombé dans un trou noir..
Je dois dire que votre rire me manque un peu et aussi j'espère que vous réussirez à trouver prochainement un petit moment spatio-temporel pour me faire parvenir votre parole.

C'est que j'ai encore un peu besoin de vous pour m'aider à sortir complètement de l'étoffe de ce rêve insensé...
Comprenez! Je n'arrive plus à regarder tranquillement la courbe de Gauss sans y voir une troisième dimension cachée s'enfuyant vers l'infini de l'arrière-plan.
J'ai l'impression d'y voir la dimension z du hasard dont le faisceau d'évènement plus ou moins éloigné serait empêché de diverger par une force d'attraction matérialisante qui m'échappe... (un peu comme le tube cathodique de ma télévision...)

Bon je sais, vous allez me dire que le printemps approchant il y aurait bien d'autres courbes plus passionnantes à caresser du regard...
Mais bon en attendant le retour de celle que j'aime, c'est toujours sympathique à vous de m'aider à tuer le temps..

En attendant plus de nouvelles de notre correspondance, veuillez recevoir mes cosmiques salutations..

A +

Buggs Bunny


  



 

Albert Einstein


 
Cher Bugs Bunny,

Je n'avais pas répondu à votre précédent message parce que j'avais estimé qu'aune réponse n'était requise. Veuillez m'en excuser.

Reprenant votre point sur le printemps et les courbes, je vous suggère de vous initier à l'astronomie cet été. Pas besoin de télescope; trouvez une bonne plage et observez les corps célestes.
Voilà pour l'astronomie.

Je ne vous aiderai pas à tuer le temps. Qu'avez-vous contre le temps au point de vouloir le tuer? Le temps est une des quatre dimensions minkowskiennes essentielles à la vie et à l'univers. D'ailleurs, il est impossible de tuer le temps.

Vous avez une télévision? À vous? Vous êtes millionnaire ou quoi? Et vous en connaissez le principe? En plus vous êtes un génie!

Albert Einstein


 



   

Poste_Restante@dialogus2.org


 
Cher Albert,
Bon, je vous remercie d'avoir répondu avec autant d'attention à mon courrier et retourne sur moi les excuses d'abuser de votre gentillesse.
Vraiment Bugs Bunny est une création géniale et ça fait toujours plaisir de voir un savant comme vous rempli d'humour.
Quant à moi, passé ce moment de décompensation euphorique autour de difficiles examens, je vous remercie de tout coeur Dialogus et vous de m'avoir aidé à canaliser cette surchauffe neuronale et vais retourner à une vie plus pragmatique.
Avec beaucoup de respect pour les vrais chercheurs qui oeuvrent de façon ingrate pierre par pierre, expérience par expérience à l'élaboration de révolutions extraordinaires comme la vôtre.
Je suivrai avec attention vos sages conseils et aurai une pensée spéciale pour vous le jour où la lune voudra bien courber mon univers.

Bonne trajectoire à vous
Amitiés

Jo l'indien