Infos
       

       
         
         

Brendan

      Re-bonjour M. Einstein, 

Je suis désolé de vous ré-écrire une troisième fois, mais je viens seulement de lire votre "lettre d'acceptation" et je vous informe que je peux, si vous le souhaitez, vous transmettre les dernières avancées scientifiques si vous le désirez (j'ai tendance à penser que le présent est scellé, et que quoi que nous puissions envoyer dans le passé, c'est déjà pris en compte, mais bien sûr je n'en sais rien).

Pour votre proposition "Dieu ne joue pas aux dés", si mon avis vous intéresse je pense que la réalité est étroitement liée à notre imagination et à ce qu'on en attend. Et encore que même s'il y a un dieu et qu'il joue aux dés, le hasard n'existe pas. La physique quantique semble commencer à observer les paradoxes de la réalité (deux laboratoires peuvent rapporter des observations différentes sur le même sujet, selon leurs attentes). Une des dernières découvertes: quand deux photons sont issus de la même source au même moment, ils restent semblables (si nous en modifions un, l'autre prend le même état instantanément). Cette trouvaille aurait pu être utilisée pour une transmission de données instantanée entre deux systèmes informatiques. Mais comme ces données ne seraient pas interceptables, les autorités ont immédiatement interdit l'utilisation de ce "procédé", alors que nous cherchons en permanence des systèmes fiables pour coder les données sans qu'elles puissent êtres lues par un tiers (Il y a beaucoup d'argent en jeu).
Les scientifiques tournent encore le dos aux expériences qui sortent du paradigme actuel, alors que certaines présentent des avancées majeures.

Sinon, quoi d'intéressant ? La magie existe, les énergies psychiques sont constamment à l'oeuvre (si vous n'êtes pas au courant). Je vous demande d'y croire, car j'ai abordé le domaine avec une attitude scientifique il y a quelques mois, et j'en ai eu maintes preuves.

J'espère que vous excuserez l'ignorance et le ridicule de ma lettre, elle est faite pour être pertinente (mais peut-être je ne vous apprends rien du tout), mais je peux toujours vous transmettre de la littérature scientifique (qui je crois ne vous apprendra rien d'exceptionnel, nous n'avons plus grand monde comme vous capable de sortir du paradigme actuel, sauf des fous sur un site qui causent à des personnalités du passé héhé).

Je ne crois pas que notre présent risque quoi que ce soit, à quel moment changerait-il? Quand quelqu'un décide de vous donner des informations décisives? Quand il les envoie? Quand la possibilité de le faire s'est créée? Tout cela n'aurait aucune logique, si quelque chose devait se passer, alors les conséquences sont en dehors du temps et ne peuvent être évitées. Si je corresponds réellement avec une personnalité du passé, nous jouons déjà avec l'inconnu (comme d'habitude) et il est trop tard...

L'état de la science actuellement: Elle fait croire aux gens qu'elle sait tout. Le résultat et que tout le monde est complètement enfermé dans une cage de perception.

J'espère ne pas vous démoraliser...
Amicalement, Brendan (6:47 du mat)

 

       
         

Albert Einstein

      Cher Brendan,

je vous remercie de votre offre, mais je la décline. Pour moi aussi, la "découverte" du vortex Dialogus a été étonnante. Mais cela est, de toute évidence. Vous communiquez réellement avec une personnalité du passé, toute cette correspondance n'en témoigne-t-elle pas ? Aussi, contrairement à vous, je pense que si, par des informations, vous changez la connaissance de mon présent, il est évident que je peux utiliser ces connaissance pour mettre en oeuvre des procédés dont j'ignorais même l'existence. Comme je crois au principe de causalité (c'est d'ailleurs la raison de la vitesse de la lumière constante et possédant une valeur connue), je crois que mes agissements pourraient changer le futur, un futur dans lequel vous pourriez ne même pas exister. Autrement dit, le futur (mon futur), n'est rien d'autre qu'une partie du cône d'événements (ou horizon événementiel) déterminé ce qui se passe dans le présent. Si, par mes connaissances de Dialogus, je fais quelque chose que je n'aurais pas faite sans cette connaissance, il est assuré que c'est tout le futur qui en sera changé. Je sais d'avance que vous relèverai le paradoxe; si je fais quoique ce soit qui change le futur, et que vous n'existez pas dans ce futur, comment auriez-vous pu m'envoyer ce message ? Je n'y vois aucun paradoxe. Selon toute vraisemblance, je n'ai causé aucune action qui aurait fait en sorte que vous ne seriez pas là. Il demeure très possible que les changements que j'aurai fait au futur soient très ténus, voire imperceptibles. Par contre, si vous me dites le nom de votre grand-père, je pourrais bien être tenté d'aller le convaincre de ne pas épouser votre grand-mère. Ne vous en faites pas, je sais que vous ne me le donnerez pas, nous le savons non ? Si vous croyez que tout ce que vous envoyez dans le passé est déjà pris en compte dans votre présent, vous vous trompez, parce qu'alors il y aurait de toute évidence une boucle temporelle, et il n'y aurait pas de futur après vous; or, je suis convaincu que vous serez encore là pour lire ce message.

Je suis ravi que la physique quantique commence à prendre en compte la réalité. Il y a un temps pour les rêves et un pour la science.

Finalement, votre vison de la science vous faisant imaginer qu'elle sait tout et que vous êtes enfermé dans une cage de perception est peut-être aussi une question de perception. Vous dites croire en la magie, vous dites même en avoir des preuves. Il n'est donc pas surprenant que vous perceviez les scientifiques comme des alchimistes. Ce que nous ne comprenons pas nous fait peur. Il en a toujours été ainsi.

Sinon, la science n'affirme pas qu'elle sait tout. Les scientifiques ont toujours tenté, de toutes le époques, de comprendre la réalité, la perception, par la raison pure. Ce qu'on appelle "la science", n'est que l'ensemble des connaissances du monde à un moment donné. Ces connaissances ne seront jamais finies, ainsi la scien ne pourra jamais tout expliquer. Il y aura toujours des phénomène que nous ne pourront pas expliquer expérimentalement, cela n'en sera pas pour autant de la magie.

Albert Einstein