Expansion de l'univers
       

       
         
         

michelprovencherx@videotron.ca

      Bonjour, savant et précieux homme de ma plus haute estime.

Quand vous dites que "Dieu ne joue pas au dés..." je présume que vous ne faites point allusion à cet ignoble et primitif concept d'un égo céleste qui a tout prévu mais qui prend bien garde de ne révéler la vérité sauf à quelque rares privilégiés... Si vous voyez ce que je veux dire...

La réalité de l'univers telle qu'il est et l'idée que nous pouvons nous en faire, semblent toujours être fondamentalement différentes. Mais d'un autre côté, comme vous le dites si bien, le plus incroyable sur l'univers, c'est qu'il est compréhensible! 

Prenons pour exemple l'atome, personne n'a jamais vu un atome en vrai, le microscope le plus puissant qu'il soit possible d'imaginer n'en pourrait davantage. Pourquoi? Parce que l'atome est un modèle mathématique d'une grande fidélité certes, mais un concept issu de notre science qui, de façon empirique, est parvenue à ce degré de perfection dans la représentation de ce qu'est la matière. Non pas que la matière n'existe pas, bien au contraire mais, nos connaissances semblent devoir s'affiner à l'infini. Un peu à l'image de cette flèche décochée d'un point A qui par définition, n'atteindra jamais sa cible, puisque l'espace à parcourir est divisible à l'infini. Mais dans les faits...

Nous ne pouvons affirmer que la matière est illusion, mais nous ne pouvons dire avec certitude ce qu'elle est de façon définitive. Pourrions-nous en avoir une intuition parfaite qu'il ne nous en subsisterait qu'une trace insignifiante et, de plus, incommunicable à l'autre. Parce que tout est en mouvement et que les possibilités d'être sont infinies.

Il semblerait que, "ce qui est", est indéterminé mais régi par des lois simples et compréhensibles. Ce qui veut dire pour moi que, même si des lois simples et fort probablement unifiées régissent l'univers, l'incertitude subsiste toujours de par la nature non statique de l'univers et pour cette raison, incertaines deviennent les lois que nous pourrions déduire de nos observations, nos expériences, nos connaissances, notre logique, nos technologies... Et jamais nos connaissances ne cesseront de s'affiner.

Nous tournons en rond mais dans une spirale logarithmique.

Des chercheurs prévoient envoyer dans l'espace un dispositif sensé étudier les ondes gravitationnelles qu'en pensez-vous?

Si je disais que la gravité est en fait une déformation locale et relative de l'espace-temps provoquée par des corps de masses relativement importantes plutôt qu'une force agissant à distance sur d'autres corps, aurais-je un modèle viable?

 

       
         

Albert Einstein

      Cher ami,

Votre message révèle votre curiosité intellectuelle et l'intérêt que vous portez à la cosmologie.

Votre présomption sur ma vision de Dieu est exacte. Vous faites partie du club (sélect, semble-t-il), de ceux qui ont compris ce que je voulais dire.

Votre point de vue sur l'atome, l'illusion, la réalité et la spirale logarithmique est très élégant, et représente parfaitement les problèmes auxquels les hommes de science doivent faire face quand vient le moment d'explorer et, surtout, d'expliquer, des niveaux d'énergie extrêmes. Malgré tout, la flèche finit bien par toucher sa cible. Zénon d' Élée n'avait pas d'explication pour ce paradoxe. C'est que les anciens grecs ne connaissaient pas le zéro, et raisonnaient en termes mathématiques finis. Heureusement, le paradoxe disparaît en faisant appel à la notion de limite asymptotique. Le premier à avoir pu formaliser les choses pour éviter le paradoxe de la flèche qui n'atteindra jamais sa cible est d'Alembert.

Vos chercheurs ont finalement décidé de s'intéresser aux ondes gravitationnelles. Enfin! Il faut savoir que la présence d'ondes gravitationnelles est une des prédictions de la relativité générale, en terme d'ondulations de l'espace-temps, et plus tôt elles seront confirmées ou détectées, moins j'aurai de détracteurs.

Finalement, bien sûr que vous avez un modèle viable, du moins en ce qui a trait à expliquer la gravitation en terme de déformation locale de l'espace-temps plutôt qu'en terme de Force. Vous résumez en une phrase toute la relativité générale.

Et continuez à vous intéresser à toutes ces choses merveilleuses, qui font que chaque jour, l'Univers est un peu plus explicable.

Albert Einstein