Expansion accélérée
       

       
         
         

michelprovencherx@videotron.ca

      Il semblerait selon des recherches scientifiques sérieuses de notre époque que, l'univers serait non seulement en expansion mais que cela va en s'accélérant plutôt qu'en décélérant comme l'on croyait!

C'est en mettant au point une technique pour détecter des supernovae dans d'autres galaxies que, par accident, des chercheurs ont remarqué une anomalie inattendue. Les lointaines galaxies s'éloigneraient à vitesse non-constante, c'est à dire qu'elles accélèreraient!

Qu'en pensez-vous? Est-ce possible? Qu'est-ce que ça implique? 

 

       
         

Albert Einstein

      Cher Michel,

Vous savez, pour moi, la reconnaissance d'un modèle d'univers en expansion est une notion récente, que j'ai fini par accepter. Au début, j'étais vraiment le supporter d'un modèle statique, mais la découverte de Hubble sur le décalage vers le rouge m'a fait changer d'avis. Le plus difficile à accepter pour moi fut que ce modèle en expansion était une des prévisions de ma théorie de la relativité générale, mais comme à l'époque où cette théorie fut définie, les chercheurs croyaient en univers immuable, j'ai modifié volontairement ma théorie pour éliminer le principe d'expansion. J'ai fait cela en ajoutant à mes équations une constante cosmologique, ce que j'ai appelé par la suite "la plus grande erreur de ma vie".

Que l'univers soit maintenant en expansion accélérée plutôt qu'en expansion simple n'est plus, finalement, qu'une question de déterminer quelle est l'énergie du vide (en d'autre terme, de quantifier la constante cosmologique), de déterminer la quantité de matière dans l'univers, y compris la matière exotique, et de calculer si l'énergie du vide, qui tend l'univers à se dilater, peut contrebalancer ou non la force attractive de la gravitation due à la présence de la matière, et qui tendrait l'univers à se contracter.

Bien sûr, dans un cas comme dans l'autre, il y a des implications. Si la quantité de matière est trop faible pour contrebalancer l'effet de l'énergie du vide, l'univers ira en s'expansionnant à l'infini, jusqu'à ce que la matière elle-même, trop froide et trop diluée, disparaisse en s'étiolant. Si la quantité de matière est, au contraire, plus élevée, la gravitation finira par vaincre l'expansion, et l'univers pourrait commencer une phase de contraction, pouvant éventuellement se terminer dans un espèce de Big Crunch, contraire au Big Bang.

Il est également possible qu'un jour gravitation et énergie du vide se balancent parfaitement, et l'univers serait stable.

Quant à savoir si les observations de supernovae permettent de déterminer si l'expansion est accélérée, c'est une autre affaire. Il faut alors être sûr de la distance de ces supernovae. 

Albert Einstein