Eau secours!
       

       
         
         

rejean_jette@sympatico.ca

      Mon cher Albert ,


J'ai un problème; une émission que j'aime bien est en risque de perte de crédibilité pour une entrevue où on maintenait pourvoir échapper aux lois de la physique!!!!

Si vous n'en croyez pas vos oreilles aller l'écouter par vous même sur le site de http://www.radio-canada.ca/radio/indicatifpresent/ en faisant une recherche par date vous devriez pouvoir retrouver facilement:

Jean-François Doré
[3 novembre 2003]

"...incongruité mathématique en revanche dans d'autres domaines mais en physique par exemple c'est tout à fait possible l'eau gèle à 32°C au niveau de la mer et elle bout à 100°C, bouilloire d'eau sur le feu 90 % si on continue de chauffer, si on la laisse sur le feu va monter à 105 , 110 , 115 , 120° à 110° c'est tout t'a fait possible en physique..."


Devant une telle pédanterie, j'ai cru bon faire appel à vos bons conseils et lumières (des références de sites webs seraient acceptées et même souhaitées). A ma connaissance la seule possibilité serait dans un autoclave, mais dans une bouilloire (au sens québécois du terme, loin d'être sous pression) , ça a de quoi faire sauter l'auto-cuiseur de ma colère!!!

En espérant une réponse à la vitesse de la lumière!!! :-)


Réjean Jetté, Montréal, latitude: 45° 36.0' N, longitude: 73° 31.4' W

00h45 HNE GMT-5

. __o __o
. _-\<,-\<,_
.(_)/---/ (_)


P.S. J'aurais une autre petite question, qu'advient-il de notre masse si on s'évertue à se déplacer à l'encontre de notre mouvement sidéral , au point d'obtenir I'immobilité absolue ????

 

       
         

Albert Einstein

      Cher Réjean,

Je tiens d'abord à vous signaler que je n'ai pu aller sur ce que vous appelez le site de Radio-Canada. Je n'ai aucune idée de ce dont il s'agit. N'oubliez pas que je suis en 1944. À première vue, il s'agirait d'une sorte de média d'information planétaire, mais bon, quoiqu'il en soit, je n'ai point besoin d'utiliser Internet pour vous donner une réponse.

Vous avez bien raison de soulever le point de la pression. En effet, en raison de la formule des gaz parfaits, ou formule de Mariotte :




le point d'ébullition de l'eau est variable. Ainsi, à 6000 mètres d'altitude, l'eau va bouillir à seulement 80 degrés. À la surface de Mars, où la pression atmosphérique est très basse, environ 6 millibars, l'eau entrera en ébullition presque instantanément.

Vous avez aussi raison de dire que dans une cocotte minute, pour la même raison, l'eau va bouillir à plus de 100 degrés. Je vous propose une petite expérience que vous pourrez réaliser facilement. Prenez une bouteille de boisson gazeuse et placez là à une température légèrement inférieure à 0. Lorsque vous la sortirez du réfrigérateur, la boisson sera liquide. Puis, décapsulez la bouteille; surprise! Tout le contenu se changera instantanément en glace. Toujours cette bonne vieille loi des gaz parfaits. Le contenu de la bouteille était sous pression. En enlevant la pression d'un coup (décapsulage), vous faites chuter spontanément la température.

Pour le reste, je m'insurge autant que vous concernant la température de l'eau bouillante à TPN (température de la pièce). Si vous mettez une bouilloire sur le poêle et que vous montez la température, l'eau commencera à bouillir à 100 degrés, et CONSERVERA sa température tant et aussi longtemps qu'elle ne sera pas toute évaporée. L'eau qui bout a une température constante, peu importe la température du chaudron. Si vous augmentez la température du chaudron, l'eau fera simplement plus de bulles et s'évaporera plus rapidement. En d'autre mots, il est inutile de chauffer un rond de poêle plus que 100 degrés pour faire bouillir de l'eau; c'est de l'énergie perdue. Ceci, toujours pour un chaudron SANS couvercle. Dans une cocotte, le loi des gaz parfaits entre en ligne de compte.

Quant à votre PS, contrairement au poids, la masse est invariable et égale en tout point de l'univers. Ceci, bien entendu, sans prendre en compte les effets relativistes sur la masse dus aux très grandes vitesses, mais telle n'était pas votre question.

Bien amicalement,

Albert Einstein