Des univers parallèles...
       

       
         
         

mehni2@hotmail.com

      Bonjour!

J'ai vu un reportage extraordinaire qui parle de votre sujet de prédilection qui est l'origine ou comment l'univers s'est construit! Je vous le dis je ne suis pas en mesure de vous expliquer comment mais ce que j'ai pu comprendre du reportage, c'est que les scientifiques ont résolu le problème ! En fait, le BIG BANG survient lors de l'entrechoc de deux mondes parallèles ou univers parallèles! Et toujours d'après ces scientifiques nous sommes en mesure de créer un univers dans un laboratoire vu que nous connaissons tous les ingrédients! Alors je dois vous l'avouer je n'ai pas très bien saisi tout cela! Mais c'est là bien les paroles de 
ces scientifiques et c'est une découverte récente! J'ose espérer que vous pourriez m'éclairer un peu plus sur ce sujet! 

Merci.

 

       
         

Albert Einstein 


 
Cher ami,

Vous savez, même l'expression «Big Bang» que vous employez m'est totalement inconnue. N'étant pas le premier qui me parle de ça, je me suis renseigné à ce sujet auprès de monsieur Dumontais. Celui-ci m'a expliqué que ce mot a été utilisé pour la première fois par Fred Hoyle, qui a utilisé ce terme lors d'une émission télévisée en 1948, pour ridiculiser l'idée d'une explosion à l'origine de l'univers. Si je comprends bien, cette théorie est issue de celle que je connais sous la dénomination de «modèle de Friedmann-Lemaître» ou «cosmologie de FLWR».

À partir de la loi de Hubble sur l'éloignement des galaxies, l'abbé George Lemaître a abandonné complètement l'idée d'un univers statique et grâce à mes équations de la relativité générale, a mis au point un univers en expansion qui est «né» d'un état initial très compact. C'est cet état initial qui sera ironiquement baptisé Big Bang par les détracteurs de la théorie.

La théorie du Big Bang stipule que, pour les astrophysiciens le Commencement se situe à 10-43 secondes. Suite à une fluctuation de ce vide quantique une énorme température (1032°C) se dégagea, accompagnée par une impressionnante dilatation de l'espace naissant. L'espace se refroidissant, apparurent les premières particules - les quarks - produisant à leur tour les premiers atomes légers. Ces atomes légers - hydrogène, hélium - furent les briques de base formant les nuages stellaires qui, se condensant, donnèrent naissance aux premières galaxies, environ un milliard d'années plus tard.

Le modèle Einstein-De Sitter 

En 1932, De Sitter et moi avons collaboré à un nouveau modèle: le modèle Einstein-De Sitter. Tous deux, nous savions que l'Univers était en expansion, on ne pouvait y inclure de «constante cosmologique». D’un autre côté, puisque sa courbure n'était pas directement mesurable, l'Univers devait donc être plat. L'Univers d'Einstein-De Sitter est donc une solution très simple des équations de la relativité générale, en fait le premier modèle que l'on étudie en cosmologie. Il obéit aux principes de la relativité, il est homogène et isotrope. Cet Univers n'est ni ouvert, ni fermé, mais plat. En remontant l'horloge du temps, ce modèle impose une création à un moment défini, phénomène que Fred Hoyle appellera le «Big Bang» en 1948 lors d’une émission à la BBC.

Ce modèle mathématique par la suite baptisé modèle «FRW» implique une singularité à l'origine, une condition différente de «l'atome primitif» de Lemaître. Tout l'Univers est condensé dans un point de densité infinie. Même si ce modèle ne correspond pas exactement à la réalité, il a le mérite d'être clair, rendant compte simplement des solutions de Friedmann aux équations de la relativité générale. Pour la première fois les chercheurs disposent d’un modèle d’univers établi à partir d’observations et régi par des lois physiques. Voici l'équation du modèle FRW :



Maintenant, quant à savoir ce que je pense des univers dits parallèles, je vous invite à lire mon message intitulé «L'univers jumeau».

Je comprends votre enthousiasme, mais je ne saurais trop vous inciter à la prudence et à l'esprit critique, surtout quand des scientifiques disent avoir trouvé la solution à tout. Croyez-moi, les scientifiques savent que la population en général est prête à piger n'importe quoi. Aussi, plusieurs affirment n'importe quoi.

Albert Einstein