Décirculariser la pensée
       

       
         
         

Poste_Restante@dialogus2.org

      Cher M. Einstein,

J'ai lu par un hasard indiscret votre correspondance à propos du hasard comme 5e dimension: c'est du complètement n'importe quoi toutes ces histoires!!!
 
Vous-même auriez-vous la prétention de penser que l'on puisse un jour réunifier tout l'univers? (c'est-à-dire unir la relativité et la quantique?????) Autant chercher à reproduire exactement l'union charnelle d'Adam et Ève... On tuerait toute la vitale imperfection en voulant réduire le monde à des équations... La seule matrice qu'on peut bien retrouver c'est la rugosité de la Terre en voulant se prendre pour Icare...
 
Bon, dites de ma part à ce prétentieux anonyme:
- que la réalité précède toujours l'imagination (faut bien nourrir ses rêves...),
- que l'histoire se rejoue éternellement mais en farce la deuxième fois,
- que le dernier mot de l'histoire humaine a déjà été trouvé par Shakespeare: c'est le dernier mot de «La tempête» et c'est «LIBRE»!

OK c'est dur à assumer tout seul mais à plusieurs c'est moins lourd.
 
Comme dirait le vulcanologue Aimé Césaire, il faut décirculariser sa pensée en l'ouvrant au flux de la parole de l'autre..!!!... Heureusement que la double hélice de la vie n'est pas fermée et figée quand même!!!...
 
Bon, sur ce, je serais quand même curieux d'entendre votre point de vue sur la suite du match relativité/quantique... Êtes-vous optimiste pour les nomades de la relativité ou bien est-ce toujours l'équipe du hasard qui gagne???

En vous laissant le dernier mot, je vais retourner à la parole des vivants parce que Dialogus c'est formidable, mais c'est un coup à devenir aussi desséché que le cerveau de Don Quichotte... à moins qu'un vrai bon vivant se cache sous le masque d'Einstein??
 
Amitiés,
 
Manu
 
P.S.: au fait avec laquelle de vos deux femmes vous êtes-vous retrouvé au paradis??

 

       
         

Albert Einstein

      Oh là là, Manu,

D'abord, je ne suis pas encore au Paradis, grand bien m'en fasse.

Ensuite, il est dommage que vous n'ayez pas saisi que l'ensemble de la correspondance concernant le message intitulé... «Introduction à une pensée circulaire»... n'était que loufoqueries et badineries. J'ai respecté dans ce message le ton de la question posée.

Je me suis souvent prononcé concernant les probabilistes de la mécanique quantique. Je crois que la relativité générale est encore d'actualité à votre époque pour expliquer l'infiniment grand. De même, vous utilisez la quantique pour décrire l'infiniment petit, avec un certain succès semble-t-il. Pour ma part, je ne m'en remets pas au côté «hasard» de la théorie quantique. Il me semble qu'il doit y avoir une force sous-jacente qui gouvernerait le mouvement des particules, et éliminerait, du coup, l'élément hasard, qui se trouve être la faiblesse de cette théorie.

Unir la relativité et la quantique? Pourquoi pas. D'une façon ou d'une autre, l'univers DOIT être explicable. Alors une théorie doit bien exister non? La gravitation quantique? La super-symétrie à 11 dimensions?

Et puis, c'est quoi cette histoire de masque?

Albert Einstein