Confitures contre cours
       

       
         
         

ybailly@advalvas.be

      Bonjour monsieur.

Est-il vrai que vous avez donné des cours particuliers de mathématiques à la fille de votre voisine en échange de confitures ?

Ne sachant pas à quelle époque de votre vie l'Histoire ou la légende vous a attribué ce fait, il se peut que ce soit dans votre avenir. Dans ce cas-là, peut-être est-ce moi qui vous ai inspiré (inspirera, aurai inspiré ?) ce mode sympathique de rétribution.

J'attends impatiemment votre réponse dans le courrier que vous m'écrirez (m'avez écrit, m'aurez eu écrit, m'eut eu écrit ?).
D'ailleurs, ne pensez-vous pas (pensiez, penseriez, aurez pensé ?) que le 
plus difficile des paradoxes temporels à résoudre n'est pas celui de la 
conjugaison ?

Sincères salutations, cher monsieur.

Yannick Bailly, Bruxelles.

 

       
         

Albert Einstein

      Ha Ha Ha ! Elle est bien bonne celle-là cher Yannick. Cela ne m'est pas encore arrivé, mais vous me donnez là une sacré bonne idée.

Albert Einstein