Cessez de dire à Dieu quoi faire !
       

       
         
         

carol.dorval@meq.gouv.qc.ca

      Bonjour,

Albert cessez de dire à Dieu quoi faire!

Carol

 

       
         

Albert Einstein

      Ah cher Carol!

Je vois que cette boutade de Niels Bohr s'est rendue jusqu'à votre époque. Vous êtes un homme d'une grande érudition. Permettez-moi de mettre le tout en perspective pour vos contemporains qui n'auraient pas saisi le sens de votre remarque:

J'ai deux fois utilisé des allégories en mentionnant Dieu. Face à la beauté de l'ordre merveilleux de la nature, définissable mathématiquement, j'ai dit une fois «Dieu est subtil, mais pas malveillant». Des années plus tard, au congrès de physique de Solvay, en 1930, face à la théorie quantique probabiliste que défendait Bohr et qui me rebutait, j'ai dit «Dieu ne joue pas aux dés». Ce bon vieux Niels, exaspéré, a lancé, comme ça: «Albert, cessez de dire à Dieu comment il doit se comporter!»

Je dois dire que, si les scribes ont retenu nos querelles, Niels et moi avons eu de merveilleux et sublimes échanges. C'est un chercheur que je respecte énormément, et hormis le fait qu'il défend une théorie loufoque, c'est un homme à l'intelligence extrêmement affûtée, et avec qui il fait toujours bon discuter.

Albert Einstein