piersabatier@wanadoo.fr
écrit à

   


Albert Einstein

     
   

Bergson (2)

    Cher M. Einstein,

Vous dites que le livre de Bergson «Durée et simultanéité» contenait de «sérieuses erreurs». Tous les physiciens vont répétant la même chose. Mais pas un seul n'est capable (à ma connaissance du moins) de dire en quoi consistent ces «sérieuses erreurs». Je me méfie terriblement de ce genre de rumeurs. Au temps de Copernic, dire que la Terre tournait autour du Soleil était aussi une «sérieuse erreur». Pouvez-vous m'éclairer? Merci.

Pierre



Pierre,

Comme vous le dites vous-même, plusieurs physiciens ont reconnu des erreurs à l'ouvrage «Durée et simultanéité», de Bergson. La plupart des observateurs s'entendent pour dire que Bergson, dans ce livre, laisse voir qu'il a mal compris le sens véritable de la théorie de la relativité restreinte. Bergson dénonce la convertibilité de l'espace en temps et la reconvertibilité du temps en espace. L'espace-temps ne fait que symboliser une invariance résultant des équations de Lorentz, traduites par l'hypothèse de temps multiples et de simultanéités convertibles en successions. Aussi la réalité espace-temps est-elle purement mathématique et même purement spéculative et ne saurait être perçue par une conscience qui dure. Bergson voulait imposer le choix entre l'équation d'une part et le temps de l'autre, parce qu'il ne pouvait concilier l'une à l'autre: il s'agissait pour lui du «conflit entre le temps que la science désigne par un simple paramètre et le temps vécu par moi». Enfin, Bergson niait «le déterminisme sous la forme universalisable du théorème de la conservation de l'énergie dont la gravitation est un exemple, puisqu'elle consiste en ce que les mouvements des masses matérielles dans l'univers réagissent les unes sur les autres, et dans la théorie relativiste où elle consiste en ce que, loin ou près des masses des distributions énergétiques, les géodésiques définissent les mouvements d'une masse d'épreuve et la propagation de la matière».

Albert Einstein