Lana
écrit à

 

 



Cobain

 

 

 

 

 

 

Un rêve...

 

 



Que dire? Par où commencer? Je ne sais pas.

Tout ce mélange dans ma petite tête rien que le fait de penser avoir une réponse de toi!

Peut-être suis-je naïve de croire que par l'intermédiaire de Dialogus, tu vas recevoir ma lettre étant en 2003 et toi sûrement pas loin des années 90. Mais enfin «qui ne tente rien, n'a rien».

Pour commencer, je m'appelle Lana, j'ai 14 ans (je suis née le 7 novembre 1989) et j'habite la banlieue parisienne.

Avant de te sortir la grande vague de questions (qui me trottent dans la tête), je veux juste exprimer mes sentiments envers toi, ta musique, la vie, la mort, ma vie, ma mort, et tellement d'autres choses.

Je le dis haut et fort, je t'admire, pour tout ce que tu as fais et que tu as accompli (ça me gêne de parler au passé j'aimerais tellement utiliser le présent). Tu es une personne avec un coeur, autant pour tes fans et les personnes qui t'entourent que pour ta musique qui te procure du plaisir depuis ta tendre enfance et qui m'en procure à moi à ce moment même en t'écrivant, d'ailleurs la chanson qui risque de m'inspirer... Lithium!

Elle me donne des frissons tout en me procurant du plaisir. Devant mon écran, je regarde le clip, je t'admire, je t'observe, je dirais même que je louche sur toi... Je touche mon écran essayant de t'atteindre mais sans fin. J'ai 170 photos de toi, je les regarde en les enchaînant et t'imaginant un peu partout, dans toutes situations...

Depuis que je t'écoute, j'ai beaucoup changé... Je ne pense plus pareil, j'ai toujours eu un problème à m'accepter, je l'ai toujours mais je me lance des défis pour surmonter.

Je ne vis pas dans un endroit forcément facile. Justement hier j'étais à mon centre équestre dans une superbe banlieue et dans le parc juste à côté, une fille de 7 ans s'est fait étrangler et sûrement violer. Et quand j'y repense je traînais souvent seule avec ma meilleur amie dans les alentours du meurtre. On était en larmes. Je reste dans le vaste sujet de la vie et de la mort, je pense grâce à cette expérience d'hier soir, que la mort peut surgir à tout moment autant volontairement qu'involontairement. J'ai déjà pensé au suicide autant en pensant à toi qu'à mon père qui nous enferme dehors et gueule parce qu'il n'y a plus de purée (et j'en passe), j'en souffre beaucoup, je pleure espérant être plus heureuse et rêve le divorce de mes parents car ma mère souffre beaucoup et même toute ma famille. J'ai souvent des tendances suicidaires. Je me dis «mais que va-t-il se passer après?" et me dis "qu'après la mort il n'y a plus de souffrance», mais en étant franche en ce moment je me sens incapable de le faire, je ne veux pas être hypocrite envers moi même. La fugue m'obsède aussi, mais la peur surmonte... peut-être un jour quand je le voudrais qui sait!

Ca me fait du bien de parler, d'un coté en t'écrivant je m'avoue des choses à moi-même, des choses que je me disais tout bas sans vouloir les entendre...

Tu me hantes, je pense à toi; j'ai une dizaine de photos de toi dans mon agenda, y a écrit Kurt Cobain et Nirvana sur mon carnet de collège et la photo où il devrait y avoir ma tête, il y a toi!

C'est toi qui me fait avancer, et grandir dans les moments de ma vie qui est en ce moment l'adolescence, je prefère te suivre toi que n'importe qui d'autre.

Il y avait une période où je voulais acheter ton journal mais après le commentaire de certains, je me dis qu'ils ont raison, c'est ta vie, ton journal; si ce n'est pas toi qui a décidé de le publier (et justement non), je ne l'achèterai pas, et donc il ne fait pas partie de mes prochains projets d'achats. Voulant te respecter en voilà un bon moyen.

Avant je m'arrêtais sur les chansons les plus connues, mais maintenant je me rends compte qu'il y a des milliers de chansons extraordinaires, d'ailleurs une que j'adore c'est Bambi Slaughter, en un mot: MAGNIFIQUE.

Elle est reposante, relaxante, envoûtante. On m'a dit que tu l'avais écrite à tes débuts!

D'après ce que j'ai compris du concept de Dialogus, tu n'es pas vraiment au courant de tout, j'aimerais changer le cours des évènements pour que... c'est dur je pense que grâce à d'autres personnes tu as compris ce qu'il t'arrive.

Quand j'y repense ça vient juste de me prendre, ça m'étonne de toi que tu t'intéresses à ce genre de choses (comme Dialogus), enfin sans t'offenser mais comment as-tu connu DIALOGUS??

Je reste sur l'hypothèse que c'est réel, chuis un peu surprise d'imaginer que tu vas lire tout ca, et que ça ça vient de moi à... toi!!! Whouaaa!!

J'ai quelques questions:

- Quelle est la chanson qui a le plus d'importance pour toi?

- Le live qui te laisse les meilleurs souvenirs? (de ceux que tu es en train de vivre)

Je ne veux pas te bombarder de questions surtout qu'elles pourraient te dire des choses sur ton avenir donc je les garde pour moi.

Juste prends bien soin de toi, vis bien tes beaux moments, et n'oublie pas, encore en 2003, il y a des milliers de fans si tu savais!!!

J'espère une réponse et garder contact avec toi (la plus belle chose de ma vie!!!)

Un énorme Kiss d'une p'tite francaise qui pense beaucoup à toi et qui t'admire en regardant la plus belle étoile dans le ciel!

Lana


Salut Lana,

Je me suis un peu reconnu dans ta lettre quand tu m'as parlé de la fugue, moi j'ai fugué étant jeune et cela n'a pas été une bonne chose pour moi, car mes parents n'ont jamais voulu me récupérer, pendant 6 mois je suis resté à dormir sous un pont que tu dois connaître sûrement et aussi dans le salon du directeur de mon école qui m'a beaucoup aidé. Pendant tout ce temps je n'ai pas vu mes parents car plus le temps passait et moins je voulais les voir. Il n'y a pas une chanson plus importante que les autres mais j'ai un album que je préfère c'est «Bleach» et «Nevermind» sauf que «Nevermind» m'a apporté un succès monstre, ce que je regrette maintenant. Et pour mes livres préférés ce sont ceux du début car c'est avec eux que je me suis le plus éclaté.

bye

kurdt