Pourquoi tout le monde «trippe» sur toi?
       

       
         
         

Bruno Georget

      Bonjour Kurt,

Veux-tu bien me dire pourquoi tu es merveilleux pour tant de jeunes et que depuis ton suicide c'est encore pire? J'comprends pas, j'ai écouté ta musique de Bleach à Unplugged puis j'ai jamais compris, t'es juste arrivé au bon moment, où le grunge était fort. Tu te fourrais dans tes «tounes» sur un «stage» puis au Unplugged, justement, t'as d'la misère à faire tes accords sur ta guitare. Veux-tu bien m'expliquer pourquoi t'es si populaire?

Bruno Georget
         
         

Le traducteur de K.Cobain

      Bonjour Philibert,

Il était convenu que je ne transmettrais plus désormais les courriers concernant l'avenir de notre ami Cobain, ce dernier refusant même de les lire.Toutefois, mon rôle de traducteur se résumant à peu de chose, j'ai décidé d'intervenir pour une fois et si vous le permettez, dans votre petite communauté de Dialogus.

Connaissant assez bien notre collègue Kurt pour le côtoyer très souvent, je voudrais répondre à ce petit monsieur dont je ne comprends pas très bien "l'accent écrit" mais qui me pousse à vouloir répondre assez longuement à ce sujet. Pourriez-vous s'il vous plaît la lui transmettre...





Monsieur Brunot Georget,

Vous désirez comprendre pourquoi tout le monde trippe, mais vous semblez accuser Kurt Cobain de profiteur, de quelqu'un qui par la chance en arrive à être adulé par des milliers de personnes. Or pour comprendre ce succès, il faut justement saisir que Kurt n'était pas un coupable, mais une victime à laquelle ont pu s'identifier des jeunes à une époque où la société ne promet pas grand-chose.

Sans doute êtes-vous choqué par la simplicité, la violence et la haine dans l'album de "Bleach". C'est justement la clé de tout le mouvement grunge de Seattle. La rage passe dans la musique, pour ne pas qu'elle passe ailleurs, et surtout, pour qu'elle passe. Car il faut bien qu'elle sorte par quelque part. Mais finalement, Kurt ne l'avait sans doute même pas compris, car c'était pour lui un appel naturel que de jouer sa musique, il n'avait pas besoin de la penser, car il jouait pour lui-même, pas pour les autres. Egoïste? Sans doute un peu, la musique était son monde à lui, mais il aimait trop les gens, et c'est d'ailleurs ce qui l'a tué. Son monde à lui est devenu l'univers de toute une génération, et le reste, tout ce que nous ne saurions comprendre qui a fait qu'il a commis ce geste, encore une fois, pas totalement conscient de ce qu'il faisait. Kurt Cobain était cette sorte d'Etranger" de Camus, ce Meursault qui va, et qui ne comprend pas pourquoi certains aiment, et d'autre haïssent.

Alors ce succès, il ne le doit à personne, sûrement pas à la mode grunge, ce mot qui ne veut rien dire et qui englobe toute une série de styles punk-rock très différents les uns des autres du point de vue musical et qui s'est resserré petit à petit après le succès de Nevermind et son Smells like Teen Spirit. Sa popularité alors, d'où vient-elle? J'ai écouté Lithium, Aneurism, All Apologies, Heat Shaped Box, Territorial Pissing,etc. des milliers de fois. Et j'y ai trouvé un apaisement. C'est sa sincérité qui me berce, sa rage qui me soulage, la diversification de tous les albums qui ne me lasse jamais d'écouter des mélodies d'une pureté rare et sans failles. Une voix difficile à attendre parce qu'elle est vraie: Kurt ne chantait pas une voix contenue dans un instrument, c'est l'instrument qui contenait la voix.

Enfin, sa personnalité de perdant, cette franchise, cette provocation, et mille choses encore qui faisaient de ce personnage le porte-parole de toute une génération, c'était simplement un jeune sur qui des adolescents trouvaient un peu de force pour affronter les dures réalité de la vie. Il n'a sans doute pas été un bon modèle, mais il n'en a pas été non plus un mauvais. Toutes les vies se valent, ou presque, la sienne ne valait rien à ses yeux, que sais-je. J'ai bien souvent l'impression qu'il s'est toujours menti à lui-même, mais comment peut-il en être autrement d'un enfant qui a souffert autant.

Alors si vous me demandez simplement pourquoi est-il populaire, je vous répondrai avec respect par une réponse aussi naïve: ses chansons sont des chefs-d'oeuvre de l'art moderne, celui des sentiments exprimés par la musique.

Espérant vous avoir autant éclairé que l'aurait fait Kurt, je vous laisse tranquille.

Bien à vous.

Le traducteur de Kurt Cobain
         
         

Bruno Georget

      Euh...non, ça n'a pas répondu à ma question.

Mais je vous remercie du grand discours que vous m'avez livré sur Kurt Cobain. J'étais un fan de Nirvana, non de Kurt Cobain, j'étais un fan de Bleach et non de toute la merde commerciale qui a suivi Nevermind, j'étais un fan de ce qui était vrai et la finale de Kurt Cobain me semble fausse. C'est un homme qui avait dit au Rolling Stone Magazine qu'il avait beaucoup de misère avec les gens, qu'il avait beaucoup de misère avec la popularité. BIZARREMENT, comme d'autres jeunes rockstars légendaires (Jim Morrisson, Jimi Hendrix...) il est mort jeune à 27 ans (corrigez-moi si je me trompe, je ne me souviens plus de l'âge) puis il réussit ce que d'autres ont réussi par la mort, devenir une légende incomprise par la société et idolâtrée des plus naïfs. Je crois tout simplement que Cobain n'acceptait pas de devenir le produit qu'il était devenu, il n'acceptait pas la popularité qui vient avec sa musique alors il s'est tué... et il l'a fait de sa propre volonté, conscient. Je ne crois pas que pour en arriver là, un homme n'est pas conscient de son geste, surtout quand c'est avec une arme comme celle que Cobain a utilisée...

Je trouve très dommage le tournant de cette société mais sa musique n'a absolument rien à y voir, avez-vous écouté les paroles de ses chansons? Donnez-moi un exemple de chanson de Nirvana qui parle de notre société...

J'attends...

C'était le but de Kurt Cobain, parler de sa vie d'une façon poétique, mais il ne parle pas des gens et de la société tout est à propos de lui! Par exemple, tout le monde croit que la chanson Polly de Nevermind parle d'un ami qui est drogué, Kurt Cobain a dit en entrevue que Polly parle d'un ami qui souffre d'abus de drogue...il a dit en riant après en entrevue (it's kind of a story about me, only I don't get blame for it).

J'en connais beaucoup sur Kurt Cobain et son succès, mais je ne connais encore personne qui le connaisse comme il devrait être connu...un simple homme qui est victime de ses propres choix et coupable de sa vie.

Merci quand même pour votre réponse...

Bruno Georget
         
         

Le traducteur de K. Cobain

      Bruno,

Je tiens à vous présenter mes excuses de ne pas avoir répondu à votre question avec plus d'impartialité. Ne croyant pas avoir affaire à un connaisseur, j'ai simplement voulu vous expliquer le "rêve" Nirvana qui explique la popularité de ce groupe. Je ne suis pas un fan de Kurt Cobain, je ne suis que son traducteur, alors je vais tâcher de vous répondre avec plus de justesse.

Ne perdons pas trop de temps sur le mot popularité: un tempérament provocateur, de la musique qui plaît, une philosophie je-m'en-foutiste, et surtout beaucoup de vagues commerciales par les boîtes qui profitent de ce jackpot ont contribué à rendre ce personnage populaire. Puis, il y a aussi le personnage surtout, intrigant, mais pas besoin de vous le décrire puisque vous semblez le connaître assez bien. Quand vous dites que vous êtes un fan de Bleach et pas de toute la merde commerciale qui a suivi Nevermind, par contre, vous êtes moins juste envers le groupe, vous êtes moins impartial. Ce n'est que votre opinion que de préférer un album qui ma foi, puisqu'il est le premier, est sans doute celui qui a été le moins atteint par des ajouts et des touches extra-Nirvana. C'est aussi votre avis que d'aimer ce son punk, qui sonne un peu répète dans un garage... mais la musique de Nirvana reste la même à travers tous les albums: il n'y a que les arrangements et mixes qui changent, les structures et le feeling restent le même. Peut-être quand même évolue-t-il au fil des années vers un style plus mature, mais en tous cas, je peux vous certifier que jamais le groupe ne s'est soucié de savoir si les chansons qu'ils composaient plairaient au public ou non.

Ensuite, vous me parlez de l'état d'esprit lors du suicide de Kurt, cet état d'esprit connu de tout le monde, puisque ne pas accepter sa popularité et le produit qu'il était devenu étaient les raisons qu'il avançait dans sa dernière lettre. On peut les admettre, mais dans ce cas, il se retrouve encore dans le rôle de l'éternelle victime qu'il a toujours joué, et c'est ce qu'il voulait! Il est très difficile pour moi, ou pour tout psychologue ou philosophe, qu'un être mette fin à ses jours rien que parce qu'il est populaire, cela n'a pas de sens! Aussi je vois Kurt en train d'écrire cette lettre, à s'appliquer à écrire quelque chose de beau, avant de mourir...
quelque chose qui plaise, et qui cherche la compassion, celle qu'il a toujours cherchée. Il n'y a que du vrai dans cette lettre, mais je crois savoir qu'un homme désamparé et prêt à mourir doit vouloir laisser une bonne image de lui en partant, je veux dire, celle de la victime qu'il a toujours voulu être, depuis tout petit que ce soit en se faisant virer de chez sa mère, ou en simulant une pseudo-homosexualité rien que pour devenir bouc-émissaire. Et cette victime qu'il a été malgré lui, notamment à cause des médias, ou des incessants procès pour sa fille.

Ainsi pour moi, cette lettre n'était qu'une transformation de la vérité. Mais la vérité n'est pas dure à trouver, vous qui connaissez des personnes qui pensent à accomplir le même geste. Pour en arriver là, comme vous dites, il faut se sentir de trop, sans but, sans espoir, il faut être à bout, d'un enfer qui dure depuis déjà trop longtemps et qu'on veut échapper. La drogue est également un facteur à ne pas négliger. La vérité, c'est que Kurt était un perdant! Un autre point sur lequel je ne suis pas d'accord, c'est quand vous me dites que Kurt est devenu une grande légende incomprise par la société après sa mort... Bien au contraire! Après sa mort, la majorité de ceux qui avaient adopté la mode Nirvana ont commencé à renier le grunge, voire à cracher dessus; je crois n'avoir jamais entendu parler d'un aussi rapide désintéressement général. Incompris? Sûrement pas! Kurt a toujours été représenté comme le, je cite, "porte-parole de toute une génération", je crois qu'on est loin du terme incompris dans ce cas. Enfin, le point pour lequel je suis le moins d'accord avec vous, c'est lorsque vous affimez que Kurt parle de sa vie de façon poétique, mais ne parle pas de la société. Que tout est à propos de lui. Cette dernière affirmation est déjà fausse, rien que parce que la plupart de ses chansons après Nevermind étaient surtout des regroupements de phrases qui ne lui appartenaient pas.

L'album In Utero, par exemple, repose en grande partie sur des notes prises à partir du carnet de poèmes de Courtney Love. L'album Nevermind quand à lui, est une sorte de contradictions incessantes, comme s'il y avait deux personnes complètement opposées qui s'alternaient dans leurs idées. Concernant le thème des chansons, je voudrais ajouter, que pour moi, parler de la société ne se fait pas à la 3eme personne, en critiquant la politique, en plaidant la cause de l'un ou de l'autre, il est plus beau de parler de cette société telle qu'on la voit, peut-être un peu égoïstement. En parlant à la ère personne du singulier, on peut très bien parler des autres. Les simples titres qu'évoque Smells Like Teen Spirit, I Hate Myself and I Want to Die, ou encore et surtout Tourette's dont nous a parlé Kurt précédemment sur dialogus, sont des chansons qui parlent assez d'eux même à mes yeux. De quoi parle-t-il donc sinon de la société en disant "je me déteste et je veux mourir"?

Encore une fois, je sens que vous aller me reprendre, je connais la réelle signification de cette phrase à ce moment de la vie. Peut-être me direz vous que c'est en réponse à la presse et les médias qui le faisait passer pour un dépressif, mais cette réponse était plus qu'ironique... ça voulait simplement dire, qu'il ne peut pas en être autrement pour une jeune naif dans une société pareille. Mais même des chansons ultra-personnelles comme Something in The Way ou même Heart Shaped Box, qui parle d'une expérience personnelle très précise ne sont pas des auto-biographie pures et simples... à cette affirmation, de dire qu'il ne parlait de lui dans ses textes, je crois avoir été plus jacasse Kurt qui vous aurait simplement répondu, et alors?

Enfin, à titre d'information, "Polly" est basé sur un incident réel survenu à Tacoma en juin 1987. Une jeune fille de 14 ans retournant d'un show punk se fit kidnappé par un homme appelé Gerald Friend qui la viola et la tortura avec un fouet en cuir, un rasoir, de la cire chaude et un chalumeau (blow torch). Elle réussit à s'enfuir un peu plus tard et Friend fut arreté. Le seul embellissement de la part de Kurt concernant cette histoire était l'idée que cette femme à réussit à s'enfuir en lui faisant croire qu'elle aimait ça. Le viol est un thème qui revient souvent dans les chansons de Kurt.

Aussi, pour terminer ce long courrier, je voudrais reprendre votre dernier paragraphe qui répond lui-même à votre propre question, à savoir comment Cobain est il si populaire? Contrairement à vous, je crois qu'il est connu comme il est réellement, comme vous l'expliquez si bien: un simple homme remplit de défauts qui est victime de ses propres choix et coupable de sa vie, c'est en cet homme que les jeunes se reconnaissent!!

Bien à vous.

Le traducteur de Kurt Cobain.