Nirvana trop populaire
       

       
         
         

Nicky

      Salut Kurt,

J'aurais une question pour toi qui me tourmente un peu.

Premièrement je voulais te dire que tu es une personne que j'admire vraiment du plus profond de mon coeur mais malgré tout le respect que j'éprouve envers toi, ta décision de nous quitter me fait mal tous les jours même si je sais que ce n'était pas ton intention, plusieurs fans sont venus te rejoindre où tu es et parfois j'avoue avoir le goût de faire comme toi. Ma question est peut-être sans réponses mais quand même... Je veux savoir pourquoi as-tu accepté de devenir si commercial si ce n'était pas ton intention... Tu sais, tu aurais pu éviter les arénas si tu voulais avoir toujours des concerts intimes.

Je t'aime.

Nicky
         
         

Kurt Cobain

      Bonjour Nicky,

Je ne sais pas si «être commercial» a une réelle signification dans le monde artistique, mais ce n'est pas la première fois que l'on me le reproche. Si c'est jouer pour un gros label, alors oui, nous l'avons accepté, sans vraiment en connaître les conséquences!

Si par contre, devenir commercial, c'est être médiatisé ou vendre beaucoup de disques, alors décidément non, ce n'est pas quelque chose qui s'accepte ou non. C'est un fait, ni un véritable fardeau, ni une véritable puissance. Nous ne l'avons pas choisi, car nous avons simplement joué par pur plaisir, nous avons simplement fait ce qui nous semblait bon, et nous n'avions tout bonnement pas prévu le succès que nous avons rencontré.

Nous ne sommes pas un groupe politique, car nous ne nous sentons pas assez qualifiés ou engagés pour même essayer. Nous n'avions, au départ, pas véritablement d'idées à véhiculer. L'industrie du spectacle commence seulement à nous accepter, nous, petits groupes underground. Les grosses compagnies nous subventionnent pour que nous puissions laisser libre cours à notre imagination, pour notre art.

Bien sûr, ils ne nous filent pas la tune pour ça, mais bien parce qu'ils peuvent en tirer de gros profits. Mais j'ai décidé d'être sage, d'être un pantin obéissant de ces corporations, car nous pouvons nous servir d'eux. Nous pouvons nous faire passer pour l'ennemi et infiltrer les rouage du système pour le pourrir de l'intérieur. Définitivement non, je n'ai pas de préférences entre «arenas» et concerts intimes. Mais quelle est ta question? Qu'est-ce que "commercial"? Comment pourrait-on choisir d'être commercial, c'est-à-dire permettre aux grosses maisons de disques de réaliser de bons chiffres d'affaires?

Peace.

Kurt Koebane