Journal
       

       
         
         

Yves Libert

      Bonjour Kurt!

La publication de votre journal signifie la révélation au grand public de tous vos états d'âme...

Qu'en pensez-vous?

Yves.
         
         

Kurt Cobain

      Yves,

Je ne considère pas tenir un «journal», mais si un jour un éditeur publiait tout ce que j'ai pu noter par ci ou par là, - ce dont je doute fort -, je pense que ce serait purement sans intérêt. Certains textes ne sont pas faits pour être publiés, pour être lus, et je préfererais décider moi-même ce que j'entends partager avec le public.

Pour ce qui est de réveler mes états d'âme, il ne s'agit pas d'un réel problème. Je pense me confier assez à travers mes chansons, en profondeur autant qu'il est possible de parler de sa propre personne.

Sincèrement.

Kurt.
         
         

Yves Libert

      Cher Kurt,

Je n'ai pas lu votre journal et je ne compte pas le lire...

Votre sentiment est légitime, c'est celui de toute personne dont on a «violé les pensées personnelles», comme vous le dites si bien...

Le respect des gens passe par celui de leurs pensées intimes.

Yves.
         
         

Kurt Cobain

      Yves,

On m'a volé en plusieurs fois des cahiers remplis de poésie, d'écrits personnels et de paroles de chansons. Également des cassettes avec les parties de guitare et de chant de nouvelles chansons, ainsi que deux de mes guitares préférées et les plus chères. Je n'ai jamais été très prolifique, aussi quand l'inspiration afflue, elle afflue. Là, je me retrouve à gribouiller sur de petits blocs-notes ou des feuilles volantes, dont une toute petite partie de mes écrits atteindra un jour une forme définitive. C'est ma faute mais la violation la plus intense que j'aie ressentie cette année ne concerne pas les exagérations des médias ou les potins dégueulasses, mais le viol de mes pensées personnelles. Des pages déchirées écrites durant mes séjours à l'hopital, mes voyages en avion, dans les hôtels, etc. Je suis tenu de dire, allez vous faire foutre, allez vous faire foutre à ceux d'entre vous qui n'ont absolument aucune considération pour moi en tant que personne. Vous m'avez violé plus durement que vous ne pourrez jamais l'imaginer, donc je le répète une fois de plus, allez vous faire foutre, même si l'expression a totalement perdu son sens.
ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE!
ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE!
Peace.

Kurt Cobain.