J'm'excuse!
       

       
         
         

Audrey

      Salut Kurt,

Je voudrais premièrement te féliciter pour ton oeuvre... Je t'admire énormément et parle de toi avec respect souvent! Je suis très jeune, j'ai 15 ans, j'ai toute la vie devant moi... et peut-être pas. Tout dépendra du destin qui m'est réservé, bien que je n'y croies pas beaucoup. Peut-être vas-tu te dire: «Bon, une autre petite idiote qui m'idolâtre pour une raison qu'elle ne connait même pas», alors dis ce que tu veux vieux... Je sais que tu prétends te foutre de tout alors que ce n'est pas tout à fait le cas. T'es un être sensible. Tu sais de quoi on peut se foutre et ce qui est important dans la vie. Et ça j'admire énormément. J'aimerais me dire: «Qu'ils aillent se faire foutre s'ils ne m'acceptent pas comme je suis. J'sais pas combien de temps je vais rester sur cette planète de débiles, alors pourquoi pas en profiter alors que ça va plutôt bien?». De vivre ma vie comme je le veux. T'as réussi à le faire un bon bout de temps toi... Jusqu'à ce que le succès t'étouffe. Je lui en veux au succès. Car il t'a tant fait souffrir. Sale égoïste il est... Personne ne mérite d'être aussi malheureux à cause d'un rêve de jeunesse. Mais je l'aime aussi car il m'a fait découvrir ta musique et découvrir qu'il existe des individus qui valent la peine, malgré qu'ils ne se le laissent pas savoir, comme toi... Toi qui te dis un déchet, qui te dis n'être rien! POURQUOI TU DIS DES CONNERIES COMME ÇA! C'est tellement pas vrai! T'es tellement quelqu'un de bien! Je n'en reviens pas que des gens puissent être si cruels! Avec des énergumènes, d'accord, mais avec un homme comme toi... Hé ho on se réveille tout le monde! En tout cas je me laisse emporter, désolée, je dis tout ce qui me vient à l'esprit.

Bon en tout cas, j'avais plein d'autres choses à dire en commençant mais là tout s'est égaré dans ma petite cervelle... Peu importe! Simplement dire à tous ceux qui ne comprennent pas pourquoi tant de gens ont du respect pour toi:

C'est parce que lui, il a du potentiel, et il était intelligent! Il a percé pour son talent, non pas comme certains Britney Spears, Christina Aguilera, ou ben... Nelly! Mouahaha bon je m'excuse des blasphèmes mais.. C'est comme ça!

J'm'excuse Kurt d'être une petite idiote comme les autres! Malgré que dans mon temps à moi... c'est plus Kurt Cobain mais... Eminem et Nelly... Alors je me dis que je suis pas si idiote qu'eux, du moins musicalement parlant...

«It's better to burn out than to fade away». T'inquiète je vais m'en souvenir, comme tu nous l'as si bien demandé... Alors que Courtney ne le veut pas... J'me demande même pas quelle sera ta réponse, s'il y en a une...!

Je t'aime! Peace, love empathy! Prends soin de toi et pour continuer le jeu... Arrête la merde que sont l'héroïne et la coke et les drogues dures du genre... Je sais que c'est pas facile mais... Ca vaut la peine de souffrir pour t'en libérer... Mais bon je sais que ça prend beaucoup de temps, des années sûrement... J'espère que Frances te ressemblera:)

«Things have never been so swell, I have never failed to fail...»

Ah... Un dernier merci pour m'aider à passer au travers du temps qui paraît si long parfois... Merci tant Kurt Cobain...

Audrey

 

       

 

       

Kurt Cobain

      Audrey,

J'ai maintes fois perdu l'esprit, et mon portefeuille encore plus souvent.

Le plus simplement possible :
1) ne viole pas,
2) n'aie pas de préjugés,
3) ne sois pas sexiste,
4) aime tes enfants,
5) aime tes voisins,
6) aime-toi.

Ne laisse pas tes opinions obstruer la liste ci-dessus.

Love.

Kur-d-t Kobain.

 

       

 

       

Audrey

      Salut Kurt,

Tu dis: «N'aies pas de préjugé», oui je suis d'accord, mais le problème c'est qu'aujourd'hui, on a pratiquement juste ça à faire, juger les gens, leur coller une étiquette au front. On nous a tellement dit souvent que pour réussir, il fallait bien paraître. Que si on était habillé comme ci, on était un ça (tout dépendant de l'adjectif bien sûr, je ne parle pas de types de gens, peu importe je me comprends), que si on faisait pas ci, on était ça... On nous a éduqués dans les préjugés... Comment sortir de ça aujourd'hui?

Le prochain obstacle: «Aime toi». Infaisable. Je ne me déteste pas tant, mais je ne peux m'aimer pour autant. Je déteste la foutue image que le miroir me projette, je déteste plusieurs de mes actes, de plus parfois j'ai l'impression de prendre des parties des autres pour faire ma propre personnalité... Peut-être ne suis-je pas assez claire... Peut-être que toi aussi tu étais comme ça... Je ne sais pas... Je ne sais plus grand chose. Je me laisse abattre par des gens qui ne veulent que ça... Et je suis incapable de faire le contraire... Après tout cela... Comment s'aimer soi-même? Le saurais-tu? Y a-t-il une formule magique?... En tout cas si t'es au courant... Je suis tout ouïe à toi!:)

Bon... ça suffit... J'ai l'impression de chercher quoi écrire... Mauvais signe!

Je t'aime. Prends soin de toi...!

Audrey

 

       

 

       

Kurt Cobain

      Audrey,

Ton éducation n'est pas ta personnalité, ton éducation ne t'enferme pas, elle a érigé les bases de ton système de valeurs. Si tu as conscience de ces préjugés, c'est que tu jouis de la liberté de choisir de faire semblant d'être le fruit de ton éducation (c'est-à-dire ce que les gens qui t'aiment ont voulu faire de toi) ou alors choisir de te (com)porter telle que tu es vraiment. L'éducation n'est pas une prison... Comment t'en sortir? Tu n'as à sortir de rien du tout! Si tu as des préjugés c'est que tu choisis d'avoir CES préjugés. Tout ceci est un combat difficile entre toi et ce que le système pourri tend à faire être. Peut-être la seule issue est-elle de s'infiltrer dans les rouages de l'empire pour détruire par son centre cette putain d'institutionnalisation de droite. C'est dur de ne pas succomber au jugement, car c'est NATUREL, mais c'est ta faute et pas celle de l'éducation. Tes préjugés sont partout, c'est croire que ce n'est pas moi qui te répond dans ta première lettre, c'est s'attendre à ce que ta lettre ne soit pas publiée, c'est prétendre savoir à l'avance ce que je vais te répondre, et savoir que j'en ai rien à foutre de quoi que ce soit alors que tu ne me l'as jamais demandé. Tout ça PUTAIN, c'est mettre des points là où tu devrais placer des points d'interrogation et ça t'empêche, crois-moi définitivement de voir les choses telles qu'elles sont vraiment. Avoir des préjugés tu sais, c'est vouloir cacher le trou du cul de ce qui nous tient à coeur et éviter ce qui nous fait peur par de fausses excuses.

En ce qui concerne le second obstacle, s'aimer soi-même, ne te vexe pas baby, mais oh «Teen Spirit»! L'adolescence!! L'adolescence, est-ce que tu crois que ça signifie avoir entre treize et dix-huit ans ou peu importe? L'adolescence, c'est précisément choisir (et non prendre comme tu l'as écrit) des parties des autres pour forger sa propre personnalité et devenir toi, et tu ne seras plus ado quand cela sera terminé. Aime-toi!!!! Si c'était facile, ça ne mériterait pas d'être écrit!! Si j'écris c'est peut-être pour montrer aux autres, hypocrites, à quel point je m'aime. Il n'y a pas de formule magique, et peut-être que je me déteste, quelle absurde non question! Est-ce que tu crois pouvoir imaginer ce qui peut t'arriver d'extraordinaire demain, ou la poisse qui peut t'accompagner pendant des siècles à tes yeux après avoir été heureuse? Tu n'as que quinze ans, tu es innocente, même si tu ne le veux pas. Ne change pas. Méprise les gens qui te blessent, qui ne sont pas d'accord avec toi, qui te disent ce qu'il faut faire et comment, mais surtout fais, agis comme TOI tu le veux... tu seras peut-être malheureuse, mais tu t'aimeras.

À bientôt ma faible petite flaque d'adolescence questionnisante (ndlr: néologisme typique de Kurt Cobain).

Big Fuckin' Deal!
Love Kurt.

P.S.: sois sans concession ! Moi je n'accepterai jamais de porter un tee-shirt «tie-dye» (ndlr: vêtement hippie avec motifs psychédéliques) que trempé dans le sang de Jerry Garcia et l'urine de Phil Collins.

 

       

 

       

Audrey

      Salut Kurt,

Une opinion est un jugement? Une opinion, en étant un jugement, est un préjugé? Je suis tellement égarée... ahah! Je devrais peut-être réviser mon vocalubaire hein...! C'est une partie de l'adolescence, en choisissant les parties des autres pour forger notre propre personnalité, on devient confus... On ne sait plus où on en est... On en veut à ceux qui sont heureux quand on ne l'est pas, on en veut à cette sale existence pour toute cette souffrance... Anyway, je m'égare une fois de plus... En tout cas, si le jugement est naturel, il faut croire qu'être idiot est naturel aussi!

«Tes préjugés sont partout, c'est croire que ce n'est pas moi qui te réponds dans ta première lettre, c'est s'attendre à ce que ta lettre ne soit pas publiée, c'est prétendre savoir à l'avance ce que je vais te répondre, et savoir que j'en ai rien à foutre de quoi que ce soit alors que tu ne me l'as jamais demandé.»

Peut-être bien , mais si être réaliste est un préjugé... Bordel...! C'est bien beau de rêver mais si, pour ne pas avoir de préjugés, il faut être naïf... On n'est pas sortis du bois!

Que ma lettre ne soit pas publiée, à vrai dire j'en ai rien à faire héhé:) Même qu'elle ne le soit pas serait peut-être le mieux, l'important c'est que tu m'aies répondu! Et je dis que tu te fous de bien des choses puisque tu nous l'as fais savoir au travers de chansons, au travers d'interviewes... Au travers de tes actes... Il faut tout de même avoir le sens de la déduction...! Je sais qu'il y a bien des choses qui te sont importantes et que tu ne te fous pas de TOUT...! Ce serait... Non... Rien.

Question... Une fois de plus... Ahah marrant... Justement, quand cela finira-t-il le fait de choisir des parties des autres pour forger sa propre personnalité? J'en ai marre! De plus... Je croyais que pour être heureux, il fallait s'aimer soi-même... Non? Pourquoi nous lance-t-il plein de conneries en pleine face durant toute notre existence? C'est quoi la joke...??!

Je ne vois pas ce que m'apporterait de mépriser tous les gens qui ne sont pas d'accord avec moi?! J'ai plusieurs amis qui n'ont pas les mêmes opinions que moi et je les aime tout de même! Probablement ne suis-je pas assez rapide d'esprit pour comprendre... Mais ça m'intéresse de savoir...!!

Ah aussi, question tellement moins pertinente mais qui pique ma curiosité: Pourquoi sembles-tu mépriser Eddie Vedder? Pourtant lui il a l'air d'avoir bien du respect à ton égard... Peut-être suis-je dans le champ... Ce qui est fort possible.

En tout cas... J'devrais me reposer la cervelle si je ne veux pas craquer... Merci pour les réponses tant appréciées!

Prends soin de toi! Je t'aime.

Audrey

 

       

 

       

Kurt Cobain

      Audrey,

As-tu vraiment pris le temps et la peine de me lire? Ne te sens pas coupable mais l'impertinence de ta réponse m'a un peu offusqué et nous finirons par échanger une suite de propos unilatéraux si tu t'égares davantage dans des affirmations douteuses ou sans fondement. Une opinion n'est pas un jugement. Un préjugé n'est pas un jugement, il est ça va de soi, ce qui le précède. Un préjugé c'est d'ailleurs en quelque sorte juger avant de pouvoir s'être forgé une opinion. Mais peu importe, tâchons seulement de ne pas être trop évasifs sur les mots et leur sens dans leur contexte, tu veux?

Aussi, je suis profondément contrarié que tu n'aies pas médité un peu plus ce que je voulais te faire comprendre en citant tes préjugés. D'où est-ce que tu conclus qu'être réaliste est un préjugé?! T'attendre à ce que tes lettres ne soient pas publiées est réaliste? Pourtant elles sont publiées. Tu sais à l'avance ce que je vais répondre: ça réaliste? Tu prétends à la fois que je ne suis pas moi (et c'est très accablant!), et en même temps que tu sais ce que je vais répondre parce que je suis moi. Ca ne se tient tout simplement pas. Aussi, tu n'as pas voulu comprendre le message: qu'à force de trouver les choses évidentes on passe souvent (oui parfois cependant on ne se trompe pas) à côté de choses extraordinaires. A toi de voir, si vraiment comme tu le dis c'est de la naïveté à tes yeux, moi j'appelle ça de la candeur et de la sagesse.

Là où tu te meus en plein dans le préjugé et dans la NAÏVETE, c'est quand tu prétends que tu me connais, et que je dis me foutre de bien des choses. Je te l'ai fait savoir à travers mes chansons, dis-tu, mon oeil! Les journalistes s'acharnent à pondre des analyses freudiennes minables de mes paroles alors que 90% du temps, ils n'ont pas été fichus de les retranscrire correctement! Et tu voudrais me connaître à travers des suites de lignes contradictoires que sont les paroles de mes chansons?? Ou au travers d'interviews?!! Tu rigoles, ou tu ne me connais pas, ou tu as voulu m'irriter??!! VENEZ, VENEZ VOIR l'idole adorée des teenagers, le chanteur blond semi-divin, qui begaye mais ne mâche pas ses mots, la rock-star recluse qui a enfin avoué son abominable toxicomanie de deux mois, le porte-parole incompris d'une génération, le provocateur désintéressé. Merci pour vos minables évaluations freudiennes, «oh là là, je me sens coupable parce que je ne m'attendais pas à vendre autant de disques!». Je souffre? Oui, je souffre de narcolepsie. Je souffre de mal dormir et mal manger. Je souffre d'être en tournée depuis sept putains de mois. Tu vois Audrey, j'en ai marre de me cogner des discussions interminables avec des guignols de journalistes pour découvrir ensuite qu'ils n'ont conservé que les extraits les plus anecdotiques et tabloïds de deux heures d'interview. Alors, plutôt que prétendre me connaître par la "déduction", et t'approprier mon histoire, vouloir qu'elle ressemble à la tienne, reconnais être comme tant d'autres une victime de ces journalistes qui choisissent le personnage qu'ils veulent faire de moi. Continue à penser par toi-même, comme tu as compris ainsi que je n'en ai pas rien à foutre...

Je lis plus loin dans ta lettre... Mais tu confonds tout?!! «Pour être heureux, il faut s'aimer soi-même»...??? oui et alors?! Mais s'aimer soi-même ne suffit pas pour être heureux il me semble. Donc que tentes-tu de dire par là?

Enfin, je me suis mal exprimé par rapport au mépris. Tu semblais parler non pas de tes amis pas d'accord, mais de gens «qui t'abattent», mépriser par le sourire ceux qui t'empêchent de vivre peut souvent te porter encore plus loin et te donner de la force d'avance...

Je veux te laisser en m'excusant, parce que je m'en veux terriblement de t'avoir peut-être fait sentir responsable de mon irritation, mais c'est de ma faute. Ils ont peut-être un peu raison de dire que je souffre d'être mal compris dans le sens où la malinterprétation m'affecte beaucoup.

LOVE Kurt.

 

       

 

       

Audrey

      Bonjour Kurt...

Je m'en veux d'être si naïve, de ne pas être capable de prendre le temps d'analyser tes dires... Ce n'était pas mon intention de t'irriter, loin de là... Plus j'écris, plus je prends les choses au sérieux... Au tout début je ne croyais pas avoir affaire à un Kurdt Cobain qui m'écrirait des trucs aussi constructifs... des choses que je n'ai pas encore atteint la capacité de saisir parfaitement, et je suis désolée. Au départ, t'écrire était pour moi pratiquement un jeu, mais ce n'est plus le cas. Stupide? Peut-être.

Effectivement, je ne te connais pas. Effectivement, je ne te connaitrai jamais. Effectivement, je ne comprends probablement pas la moitié de la signification de tes chansons. Alors c'est bien vrai que ce que je prétends savoir est faux. Et plus j'y pense... merci beaucoup pour tes précieux conseils, mais j'ai une crainte de recevoir une réponse similaire à la dernière, qui, à mon étonnement, m'a blessée. Pour quelle raison? Ne me la pose pas, j'en ai aucune idée et je ne veux probablement pas savoir. Peu importe, c'est de ma faute.

À force de chercher quelque chose de constructif à écrire, je dis des trucs inutiles... alors je crois que je devrais te réécrire lorsque j'aurai vieilli, lorsque je serai à ta hauteur d'esprit...

Merci pour ces réponses... ça a beaucoup de valeur pour moi...

«... mépriser par le sourire ceux qui t'empêchent de vivre peut souvent te porter encore plus loin et te donner de la force d'avancer...»

La question est... Ai-je envie d'avancer dans la vie... il n'y a aucun objectif et tout ça, c'est déprimant.

À un de ces quatre.

Audrey

Ah oui j'allais oublier, en passant, la narcolepsie est une maladie dont les conséquences sont que les gens tombent endormis subitement, peu importe l'endroit... donc... aucun lien avec tes douloureux maux d'estomac... à toi de voir.

xxx Audrey