Retour en page d'accueil de Dialogus

O. C.
écrit à

Samuel de Champlain


Une Nouvelle Province


   

Cher Samuel de Champlain,

Élèves au lycée Rochambeau, nous nous demandions si la terre que vous avez fondée, le Québec, était assez grande et belle pour venir s'y installer. Alors comme ça, vous avez fondé une ville que vous avez appelée Montréal, fort bien. Mais construisez dès maintenant des maisons car l'hiver y est très rude.

On nous a raconté que l'endroit où vous avez débarqué était désertique et que l'on trouvait des monstres inconnus en Europe. Mais est-ce vrai?

Nous croyons que vous ferez un excellent gouverneur de cette nouvelle province.

Un très bon retour dans le royaume François!
 
O.C.


À O. et C.,

Ma foi, je vous laisserai bien juger par vous-mêmes de la beauté de Québec! Sachez qu'au jour où je vous écris nous sommes plus d'une centaine à vivre en ces terres ce qui n'a de cesse de me mettre en joie. Concernant l'île de Montréal sachez que je n'ai fait qu'y séjourner un temps et que je ne suis pas pour grand chose dans son établissement. Vous n'êtes pas sans savoir que cet endroit s'appelle ainsi de par la montagne qui y culmine et que feu Jacques Cartier a nommé en son temps le Mont Réal. Je n'ai été que de passage là-bas avant de suivre les sauvages sur leurs recommandations, je n'y ai jamais fait d'hivernage.

Je ne puis répondre aisément à la deuxième partie de votre lettre, car je manque d'informations pour mieux saisir de quoi vous parlez. En effet j'ai débarqué à une multitude d'endroits tous plus ou moins désertiques, car vous n'êtes pas sans savoir que les terres, notamment en Nouvelle-France, peuvent être cruellement inhospitalières, durant la saison froide d'autant plus. Je n'ai point vu de monstres là-bas si ce n'est des êtres qui nous étaient inconnus. Peut-être que des explorateurs moins avertis se sont effrayés de ce genre de découvertes, mais personnellement ce ne fut jamais mon cas, soyez tranquille.

Je me considère d'ores et déjà comme un gouverneur même si je n'ai obtenu en fait que le titre de commandant de Québec ce qui pour moi et nous autres revient au même et j'espère tenir ce poste le plus longtemps possible; mais cela, seul notre Seigneur pourra le décider.

Très humble & affectionné serviteur,

Samuel de Champlain

************************Fin de
        page************************