Retour en page d'accueil de
          Dialogus

Yamina
écrit à

Samuel de Champlain


Qui êtes-vous?


   

Qui êtes vous? Je ne connais pas votre histoire, mais j'aimerais la connaître? Comment faites-vous pour naviguer à travers votre tombe? La wifi est-ielle bonne?


Mademoiselle Yamina,

Je suis né Samuel de Champlain dans la province de Saintonge en France il y a déjà bien longtemps. Je fus très tôt initié au monde de la mer et entrepris d'explorer de nouvelles terres. Je fis nombre de voyages en tant qu'explorateur jusqu'à la Nouvelle-France. Nous découvrîmes là-bas un nombre important de nouvelles choses et fîmes même la connaissance de nouveaux peuples. J'entrepris de répertorier et d'expliquer nos découvertes dans divers ouvrages écrits en mon nom. Je vous invite si cela vous est possible à vous les procurer. Je fus aussi chargé par notre bon roi Henri le Quatrième de cartographier de la meilleure façon possible ces nouveaux territoires.

En l'an 1608, nous nous installâmes à la pointe de Québec près du Cap Diamant après avoir débarqué à Tadoussac pour y installer notre première colonie permanente. Il nous avait semblé dès le début que nous installer aux abords de la Grande Rivière de Canada était une excellente initiative, mais cet endroit situé près du camp que le Sieur Jacques Cartier avait un jour construit était meilleur que tous les autres. Nous pouvions transporter nos vivres le long de la rivière et nous pouvions aussi voir de loin d'éventuels ennemis venus de la mer. C'est ainsi que nous créâmes notre Habitation. Elle fut un jour détruite mais nous l'avons reconstruite. Au moment où j'écris ces lignes, de nombreuses familles viennent ici-même nous rejoindre et agrandir de façon considérable notre petite colonie.

Certains sauvages que nous rencontrâmes au fil du temps nous furent hostiles mais d'autres furent de grands alliés. Nous dûmes nous battre tels des soldats pour défendre nos vies et nos biens, mais aussi nous devions être la voix de Dieu pour ces autochtones qui ne connaissaient guère la Foi. Nos rôles furent multiples mais nous n'avions guère le choix car en ces nouveaux lieux nous étions seuls.

Je ne peux savoir à votre époque quelles traces ont subsisté de ce travail qui fut celui de toute ma vie mais sachez que je n'eus de cesse d’œuvrer accompagné en tout temps par Dieu.

Je ne navigue point dans ma tombe car je ne suis pas encore mort et ce même si cela ne saurait tarder, maintenant je compte plus que tout jouir au mieux de la vie qu'il me reste; il y a encore tant de choses à faire. Je ne sais ce que vous voulez dire par ce mot de «wifi». J'imagine qu'il s'agit de quelque chose de commun en votre temps mais je puis vous assurer que nous n'avons rien qui soit nommé ainsi du mien. N'hésitez point à me demander d'autres choses. Je suis depuis fort longtemps rodé  à l'exercice du rapport depuis que notre bon roi nous demande des informations sur ce que nous voyons ici.

Très humble et affectionné serviteur,

Samuel de Champlain

************************Fin de
        page************************