Retour en page
                    d'accueil Dialogus

   

Correspondant
écrit à

   


Jules César

   


Ta Popularité...
 

   

Ave Cæsar!

Je viens en ami pour te parler de... toi.

À notre époque (plus de deux mille cent ans ans après ta naissance), nous parlons encore énormément de toi; nous apprenons même ta vie et ce que tu as fait! Quel sentiment réveille en toi cette popularité si immense: joie? Orgueil? Peur?...

Bref, merci d'avoir perdu un peu de ton temps précieux et, comme tu le dis si bien: «Je poursuivrai ma chance jusqu’au fond de l’eau». Même si je dois me noyer, j'aimerais énormément une réponse.
 
Sur ce, Salve!

Oh, et Cur Pugnas?


Ave,

César est conscient de créer une Rome nouvelle, susceptible de gérer son immense empire sans être la proie des rivalités tribales des aristocrates romains.

Quant à sa popularité, elle est grande dans la plèbe et au sein des légions et cela suffit à César, qui a passé l'âge des emportements et de l'exaltation.

Cur pugnat Cæsar? César n'aime pas plus la guerre que tout Romain normalement constitué. Il la fait quand il le faut: elle est la raison d'être de Rome, le moyen pour un Romain de faire reconnaître aux barbares son droit normal à la domination.

Vale

Caius Iulius