Retour en page
                    d'accueil Dialogus

   

Diane
écrit à

   


Jules César

   


Quelques questions
 

   

Bonjour Jules,

J'ai quelques questions à te poser. Est-ce que tu as vraiment eu pour ancêtre lule? Est-ce que tu en veux à Vercingétorix? Est-ce que, quand tu étais enfant, tu allais à l'école? Si oui, aimais-tu l'école? Est-ce que tu a été flatté quand tu as figuré pour la première fois sur une pièce de monnaie?


Ave,

César est très attaché à l'ancêtre mythique de sa famille, l'aieul de Romulus, qui rattache son nom aux origines les plus profondes de Rome.

Quant à Vercingétorix, de tous les officiers gaulois de César, il n'est pas le seul à s'être révolté; mais, en acceptant de porter la cause des druides, seul trait d'union entre les tribus, il a définitivement rompu avec Rome. Après Alésia, César a pardonné aux Éduens et aux Arvernes, mais pas à lui.

Pour un aristocrate romain, accompagné de son pédagogue (celui de César était gaulois), l'école est un bon souvenir. En passant par le forum, César entendait les hurlements de souffrance des enfants de son âge moins bien nés, battus par leurs camarades sous les ordres de l'instituteur; chez eux l'école a dû laisser des souvenirs moins agréables.

Quand César fait battre monnaie à son effigie, il n'est pas flatté; il est Rome et à ce titre s'identifie à elle.

Vale

Caius Iulius