Retour en page
                    d'accueil Dialogus

   

Élya
écrit à

   


Jules César

   


Pourquoi l'homme a une vie de pouvoir insatiable
 

   

Ave Cæsar!

Voilà: en tant que grand stratège qui a su marquer son temps et le nôtre par ses exploits, comment expliquez-vous la volonté de conquête de la Gaule? Je veux dire, quelle est la motivation poussant à un tel acte? Le pouvoir? La domination du monde? Si oui, pouvez-vous, à travers votre expérience personnelle, tenter de m'éclaircir sur ce sujet?

Sur le fait que l'homme, qu'importe son époque, veille toujours étendre sa domination sur autrui, étiez-vous prédestiné à ce sort? Le fait d'être né dans une famille puissante vous a-t-il poussé inexorablement à vouloir contrôler les autres, à les assujettir?  Alors, selon vous, l'histoire se répéterait-elle encore et toujours? Un être puissant pourtant homme, dominant les autres par la guerre, nourrissant une volonté de supériorité vis-à-vis de ses semblables, pour ensuite mourir, sans comprendre jusqu'où le fruit de son existence impactera sur les générations futures?

Quelles limites -pardonnez mon jugement- à une telle folie? Entendez là le cri désespéré d'une adolescente qui ne comprend plus rien au présent, a peur pour son avenir, cherchant des réponses dans le passé.

Merci,

Élya


Ave,

Comme l'a si bien écrit Cicéron, ignorer le passé c'est s'interdire de grandir (Nescire quod antea quan natus sis acciderit id est semper esse puerum). Mais César, lui aussi féru d'Histoire, notamment celle d'Alexandre, doit vous inciter à la plus grande prudence: l'homme se répète sans cesse, l'Histoire jamais.

César ne cherche pas à faire des esclaves mais des citoyens romains, puisque la vocation de Rome, expression la plus achevée de la civilisation, est de gouverner le monde. Le premier temps est douloureux comme toute naissance (morts, esclaves, destructions, pillages), mais ensuite c'est un progrès millénaire que Rome apporte à ces peuples.

Vale

Caius Iulius