Retour en page d'accueil Dialogus

   

Jean
écrit à

   


Jules César

   


Phalange grecque
 

    Ave divin César,

Je n'ai pas l'honneur d'être un de tes clients mais je te demande humblement, Ô César, de m'expliquer pourquoi la légion romaine n'a jamais eu envie de copier la stratégie grecque des phalanges. Cette stratégie est-elle surannée?

Jean

Ave Iohannes,

Non, César ne croit pas cette stratégie surannée; elle est simplement inférieure à celle de notre légion moderne, comme l'a montré la confrontation en Macédoine.

La phalange est conçue pour le choc frontal, mais la longueur des sarisses rend la manœuvre longue et difficile. Au contraire, la légion peut se ré-articuler très facilement et opérer une conversion presque instantanément, comme César le montra face aux Helvètes.

Vale.

Caius Iulius