Retour en page
                    d'accueil Dialogus

   

Mélanie
écrit à

   


Jules César

   


Meurtre
 

   

Ave Cæsar,

Pendant les combats, est-ce que tu ressentais une certaine pitié quand tu tuais toutes ces personnes?


Merci,

Mélanie


Ave,


La «pitié» est pour les faibles; un soldat de Rome n'a à cœur que la victoire et la gloire du sénat et du peuple romains. Un Romain évite les massacres inutiles, notamment parce que les vaincus sont des esclaves et que leur vente peut rapporter beaucoup d'argent. Toutefois, quand l'honneur de Rome l'exige, César sait dépasser son intérêt personnel et faire le sacrifice d'une fortune, comme à Avaricum où il n'a pas hésité à faire passer au fil de l'épée les quarante mille habitants, au nom du respect dû aux citoyens romains.


Vale!

Caius Iulius