Retour en page
                    d'accueil Dialogus

   

Marin et Pierre-Louis
écrivent à

   


Jules César

   


Les loisirs des romains
 

   

Cher Jules César,

Nous, au XXIe siècle, nous vivons avec des instruments inimaginables pour vous tels que l'ordinateur et le téléphone portable. Nos loisirs sont le rugby, le football, le skateboard, le ski. Nous nous déplaçons grâce aux voitures, aux avions, aux motos.

Et vous, quels sont vos loisirs, vos moyens de transports et comment communiquez-vous?

Nous savons que vous êtes un grand conquérant romain, nous vous admirons et c'est pour cela que nous aimerions en savoir plus sur vos habitudes de vie quotidienne.

Merci de votre compréhension.

Pierre-Louis et Marin


Ave,

César ne comprend pas ce message d'au-delà les siècles. Ici, à Rome, rien en manque au bonheur de l'homme libre. Une culture solide permet d'accéder aux savoirs accumulés au long des siècles, comme en témoigne la grande bibliothèque d'Alexandrie que César a visitée après l'incendie malheureux d'un dépôt lors de sa guerre en Égypte. À qui veut perdre son temps tout est possible aussi: jeux du cirque, courses de chevaux, théâtre-réalité. Pour jouir de son corps, les thermes offrent bains et activités sportives. Il faut dire que notre idéal de vie n'est pas la vie trépidante de l'industrie, des champs ou des chantiers, réservée aux esclaves, mais l'otium, l'activité librement choisie.

Quant aux déplacements, pour un Romain, il y a l'embarras du choix: litière où l'on voyage couché, navire pour les longues distances ou cheval pour les courts trajets rapides.

César n'imagine pas qu'un jour d'autres peuples puissent être plus heureux que les Romains.


Vale

Caius Iulius