Henri Beltran
écrit à

   


Jules César

     
   

Le sénat contre vous

   

 Monsieur l'Empereur,

Grand admirateur de vos actions, je vous serais reconnaissant de bien vouloir répondre aux questions suivantes. La première: quelle a été votre première réaction à la mort soudaine de votre père? Je sais que j'aurais été très triste toute ma vie parce que je ne suis pas fort comme vous. Aussi, quelle femme avez-vous aimé le plus? Je sais que vous en avez eu trois. Finalement, avez-vous pensé que le sénat était contre vous?

Je vous prie d’agréer, monsieur l'Empereur, l’assurance de ma considération distinguée.

Henri Beltran


Ave,

La mort de Caius Iulius Caesar, son père, a laissé à César la charge de porter le nom et l'honneur de la famille. Sa mort a été le signe que le destin de César était d'oeuvrer seul à la gloire de son nom, héritage d'une longue histoire qui le rattache à Iule, fils d'Enée.

Quant aux femmes, César en a aimé beaucoup, mais aucune au point d'abolir sa raison et d'oublier le service de la gloire de Rome et de la sienne. Un homme amoureux est ridicule et César a bien profité du stupide amour éprouvé pour Iulia, sa fille si jeune et si belle, par le grand Pompée.

Enfin, évidemment le Sénat est contre César qui le dépossède de ses privilèges et transforme cette république d'oligarques en un empire digne de Rome.

Vale!

Caius Iulius