Idrissécrit à

   


Jules César

     
   

Dernière bataille contre les gaulois

   

Cher Jules César,

J’ai décidé de vous écrire aujourd’hui parce que vous êtes un très grand chef de guerre, et je vous admire pour cela. Je vous ai connu grâce à des reportages qui reconstituaient votre vie, mais surtout grâce à la BD d’Astérix et Obélix que j’adore. La guerre que vous avez faite contre les Gaulois m’a captivé. Je pense que c’est parce qu’il y a eu beaucoup de rebondissements, donc beaucoup de suspense! C’est certainement à cause de tous ces rebondissements que je ne sais pas qui a véritablement fini par gagner. Pourriez-vous me dire comment et où s’est finie cette guerre et ce que vous avez ressenti à ce moment-là?

Je vous remercie par avance de répondre à ma lettre.

Idriss (élève de quatrième B au collège Michelet)

(Lettre envoyée dans le cadre d’un projet scolaire)


Ave, puella,

Après sa victoire sur Vercingétorix à Alésia, César a encore livré bataille une année et la conquête s'est achevée avec la prise d'Uxellodunum. César n'a pas relaté cette année-là, mais Hirtius, son fidèle lieutenant, s'en est chargé pour lui.

Toutefois, la plus belle victoire de César n'est pas celle des armes, mais celle qu'il a obtenue sur les préjugés qui faisaient des Gaulois des ennemis héréditaires. C'est chez eux que César a trouvé ses plus fidèles alliés et, dès sa prise de pouvoir, il a porté l'effectif du Sénat de six cents à neuf cents pour y admettre trois cents Gaulois, citoyens de la Nouvelle Rome, dont la Gaule est le plus beau fleuron.

Vale

Caius Iulius