Retour en page d'accueil Dialogus

   

Benjamin Sisko (du XXIVe siècle)
écrit à

   


Jules César

   


Comparaison
 

    Ta grandeur, Ô César, a ses limites. Devant la grandeur d'Alexandre, le grand conquérant grec, même César est peu de choses.

Ave!

Votre message n'arrive à Rome qu'aujourd'hui.

Oui, César a pleuré en songeant que, à l'âge où Alexandre avait conquis le monde, il n'était rien. Maintenant pourtant, à cinquante-six ans, César installe un empire qui durera mille ans; celui d'Alexandre a disparu avec lui.

Vale!

Caius Iulius