Drusilla - Bononia - Gallia Cispadana
écrit à

   


Jules César

     
   

Bitinia

   

Salut Caie Julie Caesar, notre impérissable dominus atque divus!

Tes légionnaires, pendant le «triumphus», ont fait courir des racontars à propos de ton amitié avec le roi de Bithynie… Est-ce vrai? Je n’ai jamais cru un seul mot de ce récit...

Ave atque vale Drusilla - Bononia - Gallia Cispadana - 26 XII 3059 A.V.C.


Ante diem sextum Kalendas ianuarias MMMLIX a.u.c

C. Iulius Drusillae salutem dat,

Pendant le triomphe, les fidèles légionnaires de César ont usé de leur droit de dire ce qu'ils veulent: c'est la seule occasion pour eux. César a laissé enfler cette rumeur d'une liaison avec Nicomède, roi de Bithynie, parce qu'elle a détourné les craintes de Sylla, son ennemi, alors tout-puissant à Rome. On ne fait pas assassiner le giton, par définition inoffensif, d'un prince oriental ami de Rome.

Pour le reste, César a permis à de nombreuses dames, y compris la belle Servilia, mère de Brutus, de se faire une opinion.

Vale

Caius Iulius