Hervé Tisserand
écrit à

   


Georges Brassens

     
   

Une petite introduction

   

Bonjour Georges

Je suis un fan de vos chansons depuis de nombreuses années. J'ai 48 ans. Je joue de la guitare et avec deux amis (autre guitare et chant et contrebasse), nous passons dans quelques jours dans un petit café à Paris où nous allons chanter 9 de vos chansons:

  1. L'Orage
  2. La Maîtresse d'École
  3. Dans l'Eau de la Claire Fontaine
  4. Oncle Archibald
  5. Supplique pour être enterré sur la plage de Sète
  6. Les Passantes
  7. Histoire de faussaire
  8. La Complainte des Filles de Joie
  9. Corne d'Aurochs

Je me disais qu'il serait sans doute sympa pour les spectateurs si je pouvais en une ou deux phrases faire une petite introduction à chaque chanson. Pourriez-vous m'aider?

Merci beaucoup d'avance,

Hervé


Cher collègue, bonjour.

Je suis heureux que vous soyez de ceux par qui mes chansonnettes poursuivent leur petit bonhomme de chemin. Votre requête me rappelle les très nombreuses demandes que j'ai toujours reçues et toutes celles auxquelles j'ai accepté de répondre, plus de soixante, pour des préfaces destinées à diverses publications: livres, disques, programmes. Malheureusement, si votre spectacle est prévu dans quelques jours, je crains fort de ne pas avoir le temps de vous soumettre les petits laïus souhaités. Je n'ai jamais eu la rédaction très spontanée.

Par contre je vous rappelle que mon bon ami René Fallet, romancier remarquable, s'est échiné à rédiger, pour pratiquement toutes mes chansons, une brève mise en situation toujours très pertinente, toujours très personnelle. Vous les retrouverez dans l'une ou l'autre de mes intégrales.

Je n'ai pas l'étoffe d'un donneur de conseils. Aussi pour votre projet de spectacle et possiblement de carrière je vous soumets tout juste une petite réflexion que j'ai toujours faite mienne: Une chanson, c'est une main tendue, c'est un sourire tendu, c'est le coeur tendu.

Le croque notes,
Brassens


Bonsoir Georges,

Merci pour votre réponse. J'essaierai d'improviser quelques mots sympas pour présenter vos chansons au public. Mais comme on le dit parfois, «il vaut mieux faire confiance à Dieu plutôt qu'à ses saints». C'est pourquoi, comme nous envisageons de faire d'autres spectacles, et si vous en avez le temps, je serais très heureux de pouvoir bénéficier de vos conseils avisés.

Merci d'avance,

Hervé