Ulysse
       
       
         
         

Gilles Chamberland

      Cher Georges,

D'abord félicitations pour l'ensemble de votre oeuvre qui est tout simplement remarquable. Je me réjouis de pouvoir vous l'exprimer de façon posthume.

Un de mes enfants (Maxime, 6 ans) est perplexe devant l'affirmation «Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage». Ayant récemment vu un film relatant l'Odyssée, il en a conclu qu'il ne s'agissait pas vraiment d'un voyage qu'on puisse qualifier de «beau». Avez-vous une explication qui pourrait l'aider à y voir plus clair?

Gilles

 

       

 

       

Georges Brassens

      Monsieur Chamberland, bonjour.

Maxime a bien raison de s'étonner de ce qualificatif qui, il faut bien en convenir, est souvent un fourre-tout commode, aux significations très diversifiées. Dans notre cas il faudrait le définir à l'aune du récit épique, du héros homérique. Devrait-on parler d'un voyage grandiose, glorieux?

Mais ce qu'il faut surtout dire à Maxime c'est qu'un périple en terre étrangère ne doit pas être principalement apprécié en fonction des incidents qui le jalonnent, aussi dramatiques soient-ils, mais que son intérêt sera proportionné au bagage personnel (bagage intérieur j'entends) qu'on y apporte aux valeurs essentielles dont on est porteur et qui y sont souvent mises en relief. Mais peut-être pour l'instant mettre toute l'emphase sur l'éclatante réussite de la stratégie du cheval de Troie, qui a toujours su susciter l'émerveillement des enfants et qui permet de si jolies illustrations dans les livres pour la jeunesse.

Plus tard, vous pourrez lui expliquer que le plus fabuleux de l'aventure d'Ulysse était peut-être la satisfaction tranquille de savoir que Pénélope, sa merveilleuse épouse, lui restait fidèle pendant tout ce temps, alors qu'aujourd'hui, nombre de maris doivent s'inquiéter lorsqu'ils descendent acheter le journal.

En terminant, je vous signale que, moi qui aie horreur des voyages, je veux bien défendre ce texte de mon ami Colpi, mais que cette chanson est la seule de mon intégrale qui ne soit pas de moi, ni pour le texte ni pour la musique.

Au plaisir

Tonton Georges