Lucas H.
écrit à

   


Georges Brassens

   


Télécharger tes chansons?
 

    Bonjour Georges Brassens,

Dans le cadre de l'étude de lettres au programme de quatrième, je t'ai choisi comme destinataire de mes lettres. J'adore ton nouvel album. Peut-on télécharger quelques-unes de ces chansons sur Internet? Continue comme ça, tu es dans la bonne voie, tu as aussi une bonne voix.

Merci de me répondre.

Lucas H.



Salut Lucas,

Je te remercie pour m’avoir choisi, parmi tant d’autres, pour ce travail. Pour tout artiste, c’est très rassurant de constater que son œuvre n’est pas appréciée uniquement par ceux de sa génération, de son époque, mais plaît aussi à des beaucoup plus jeunes et encore longtemps après «longtemps longtemps, longtemps après que les poètes ont disparu...».

Je n’aurai pas la prétention de penser que mes modestes chansonnettes ont pu contribuer à faire avancer les choses, mais je suis heureux de constater qu’elles s’inscrivent dans le sens d’une évolution positive des valeurs de la société, avec peut-être même un peu d'avant-gardisme (d’avant-GARDISQUE?)!

Tu sais peut-être qu’à mes débuts, pendant quelques années, plusieurs de mes chansons étaient interdites à la radio. Et si un jeune s’aventurait à fredonner une de mes ritournelles dans la cour de récréation, il risquait d’être vertement réprimandé. C’est pour moi une bien douce revanche de constater que mes textes sont maintenant étudiés à l’école, figurent dans des manuels scolaires. Dans quelques pays étrangers, les étudiants apprennent le français en analysant mes poèmes, inscrits officiellement au programme. Enfin, des dizaines de thèses universitaires ont été soutenues, analysant un aspect ou un autre de ma production.

Télécharger? Tu peux te douter que je ne m’y connais guerre dans ces technologies nouvelles qui semblent si présentes à cette époque où tu es. Mais on m’assure qu’en cherchant bien dans cette galaxie que tes contemporains appellent «internet», tu arriveras facilement à trouver ce que tu cherches.

Enfin, je te remercie pour ton encouragement à persévérer, à maintenir la voie et la voix.


Au plaisir,

Brassens.