La robe
       

       
         
         

Damien Tourette

      Salut Georges,

Je voulais juste savoir pourquoi le gorille préférait la robe du magistrat plutôt que celle de la vieille. Elle est trop austère à mon goût.

Damien

 

       

 

       

Georges Brassens

      Bonjour Damien,

Je comprends très bien que pour vous, tout comme pour moi, la robe du magistrat ne provoque pas l'ombre d'une inspiration libidinale. Et plusieurs tendent à considérer que mon gorille a plutôt été enfiévré par son âme de justicier, bienveillante et équitable dans son cas, et qu'il était persuadé que l'éreinteur public méritait largement ce qui allait lui arriver, conscient d'accomplir, somme toute, un devoir. Ce chat-fourré, (sobriquet déjà chargé d'un programme bien arrêté!) ne l'avait-on pas incité plusieurs fois par jour, en sourdine, à aller se faire faire ce qui allait finalement lui advenir?

Pour ma part, je veux considérer que les frasques du quadrumane avaient pour objectif second de me fournir un sujet de chanson. Il faut bien admettre que s'il avait jeté son dévolu sur la doyenne des commères, la scène n'aurait pas justifié dix couplets, (voir ci-dessous le dixième, qui n'a finalement pas été retenu) et une chanson qui a maintenant pris sa place dans le bagage collectif.

L'anecdote me permettait en effet de propager, et dans un style qui m'est cher, quelque matière à considération. Ainsi, à l'époque, il était impensable de tenir des propos paillards, et avec désinvolture, dans une chansonnette qui prétendait être un divertissement populaire. La farce se voulait donc une provocation orchestrée contre les geôles radiophoniques où la vertu et la morale étaient tenues en cage plus fermement que les gorilles de foire. Déjà à ce titre la chanson fut interdite de diffusion. Mais, plus encore, la critique teintée d'irrespect d'une composante majeure de «l'autorité» apparaissait pour beaucoup, à l'époque, comme relevant d'une truanderie iconoclaste. Seule la très ancienne tradition gauloise de la polémique rebelle a pu m'éviter le pilori.

Voilà pourquoi il fallait bien que mon gorille ne brille ni par le goût ni par l'esprit.

La mauvaise herbe
G. Brassens

P.S. Le Gorille, couplet élagué:

«Nous terminerons cette histoire
Par un conseil aux chats fourrés.
Redoutant l'attaque notoire
Qu'un d'eux subit dans les fourrés.
Quand un singe fauteur d'opprobre
Hante les rues de leur quartier
Ils n'ont qu'à retirer leur robes
Ou mieux à changer de métier».