L'amour (2)
       
       
         
         

Tarantino

      Bonjour Monsieur Brassens,

Après toutes ces chansons sur l'amour, je me demandais si vous aviez connu beaucoup d'expériences amoureuses? Ou sont-ce des fantasmes pour la plupart? Quelle est selon vous la principale qualité de l'homme?

Tarentino

 

       

 

       

Georges Brassens

      Tarentino, Bonjour

En écoutant mes chansons, plusieurs s'imaginent que je dois être un impénitent épicurien, se délectant de petits plats raffinés arrosés de précieux millésimés. La vérité se situe à l'extrême opposé: mon menu favori demeure une généreuse platée de pâtes et je méprise pas le rude gros bleu qui tache.

Pareillement on a pu croire en écoutant mes gaudrioles que je devais être un indomptable cavaleur. Il n'en est rien. J'ai rencontré la femme de ma vie alors que j'avais 25 ans et lui suis resté fidèle jusqu'à ce jour. Je vous invite à ce propos à lire, plus haut, une correspondance où j'évoque cette précieuse complicité. («Parle-moi de Puppchen»).

Avant ces éternelles fiançailles, je n'avais jamais vécu de relation vraiment significative. Mes copains de l'époque vous parleraient sûrement d'une petite Jo, dont le passage a surtout été marquant par la chienlit qu'elle a réussi à instaurer, pour un temps, dans mon quotidien. Pour ma part, je veux plutôt me rappeler que cet épisode aura à tout le moins contribué à m'inspirer quelques éléments de chansons, dont «P... de toi», et «Le mauvais sujet repenti».

La principale qualité de l'homme? Dans un premier temps je me suis demandé si vous parliez de la qualité du mâle ou de la qualité de l'être humain. De la qualité que je lui reconnais ou que je souhaiterais qu'il eut. Puis, je me suis mis à rêver que j'étais cordonnier ou dentiste ou un quelque brave ouvrier à qui personne, et surtout pas un journaliste, n'inflige ce genre de question métaphysique. Mais comme j'ai fait le métier de disserter à voix haute et en public sur les grands thèmes premiers de la vie, je veux bien jouer le jeu, même si je m'étonne toujours, qu'avide de conseils, on me demande à moi la marche à suivre et s'il est bon d'aller par-ci, par-là. D'autant que cette fois-ci la réponse est facile, puisque tous ceux qui ont analysé mon oeuvre se sont mis d'accord et sont arrivés à la même conclusion: la principale qualité de l'homme selon Brassens serait la tolérance, le respect de l'autre.

Au plaisir,

G. Brassens