Je joue du Brassens
       
       
         
         

Jean Lacombe

      Salut Monsieur Georges,

D'abord, je m'excuse de la familiarité mais votre musique fait partie de moi. Je ne peux m'en dissocier, elle est source de bonheur et réconfort. Étant issu d'une famille de musiciens, la musique est pour moi viscérale. Je ne peux vivre sans elle.

Depuis que je vous ai connu par vos chansons, vous ne m'avez jamais quitté. Il y a de cela une vingtaine d'années, j'ai commencé à interpréter vos chansons à la guitare. Mon entourage immédiat croit que je devrais donner des spectacles en hommage à vos chansons... j'y crois aussi. Alors, je me suis décidé, j'ai acheté un système d'amplification, un microphone et maintenant je cherche une guitare qui pourra me satisfaire dans mes représentations. J'ai toujours gratté vos chansons sur une guitare classique avec cordes de nylon (savarez) mais j'ai bien constaté que vous utilisez des cordes de métal!

Vous pouvez m'aider dans le choix de mon nouvel instrument. Quels types de guitares avez-vous utilisées sur disques et en spectacles. Quelles marques disponibles sur le marché actuellement pourraient me donner un son similaire au vôtre (je n'ai pas les moyens de m'en faire faire une par un luthier!). Quelles sortes (marques) de cordes utilisez-vous?

Mis à part ces détails techniques quels autres bons conseils pouvez-vous me donner...

Je vous remercie de votre attention.

Fidèlement,

Jean Lacombe.
Boucherville, Québec.

 

       

 

       

Georges Brassens

      Monsieur Lacombe, Bonjour,

Depuis que je commence à faire de vieux os, avide de conseils, souvent un jouvenceau me demande la marche à suivre et s'il est bon d'aller par-ci, par-là. Scrupuleux, j'ai tendance à jouer la valse hésitation.

Le choix d'une guitare est une décision très subjective et devrait être autant conditionné par votre personnalité propre que par le répertoire que vous avez en vue. Je ne crois pas que vous devriez tendre à jouer du Brassens comme Brassens, ce qui serait du mimétisme, mais plutôt vous laisser aller à jouer du Brassens comme vous le ressentez, en vous permettant d'y laisser pointer votre individualité. Je crois que c'est une meilleure voie pour en arriver à livrer un produit où domineront vérité et émotion.

Par ailleurs, vous vous en doutez, l'achat d'un instrument est largement conditionné par le budget dont on dispose et les disponibilités offertes dans la région où l'on habite.

Quelques guitaristes renommés et plusieurs trio ont enregistré ma musique. Même si la guitare pour accompagnement n'est pas nécessairement la même que pour une interprétation instrumentale, il apparaît nettement que chacun à choisi un instrument conforme à la couleur recherchée. Peut-être le plus célèbre de ces guitaristes, Philippe Clark, (dont je vous recommande le C.D. «La Guitare de Georges»), utilise et suggère différents instruments pour différents titres, selon la mélodie ou la forme musicale. Ainsi, sans se traumatiser pour vos disponibilités monétaires, Clark recommande, surtout pour une interprétation plus jazz, une Gibson ES-175 ou une Ibavez-Benson.

Rodolphe Raffalli, qui lançait récemment le C.D. «Georges Brassens Swing Guitare Jazz», joue sur une guitare Cyril Morin de type Selmer-Maccaferi, avec des cordes Savarez, d'Argentine.

Le duo Manu Galvin et Michel Haumont ont utilisé des guitares Takamine pour l'enregistrement de 14 de mes musiques, que, soit dit en passant, je trouve très agréable. Pour ma part, après avoir pioché pendant mes années d'apprentissage sur des guitares d'occasion récupérées aux puces de l'Avenne Georges Lafenestre, à quatre pas de ma maison, j'ai eu la chance, après quelques mois d'engagements professionnels, de pouvoir choisir et bientôt même pouvoir commander des instruments à des luthiers renommés, tels Gouesnon puis Jacques Favino. Ce dernier a progressivement mis au point une guitare conforme à toutes mes exigences et l'a baptisé «La Brassens». Beaucoup de mes émules ambitionnent, tout comme vous, de trouver un son et un jeu qui se rapproche le plus du mien puisque Favino a dû, à ce jour, satisfaire des commandes pour plus de soixante-quinze de ces guitares «clonées», numérotées et signées.

Donc, très pratiquement, ce que je vous recommanderais, c'est de visiter un marchand d'instruments de musique dans votre région, idéalement un spécialiste de la guitare, et de rechercher avec lui ce qui vous convient le mieux dans ce qui est disponible.

Je suis heureux que vous vous inscriviez dans ce que mes amis appellent la galaxie Brassens, la confrérie de ceux qui me secondent pour faire vivre et connaître mes chansons.

Un vieux normand, G. B.