Florence Jadot
écrit à

   


Georges Brassens

   


Félicitations
 

   

Je voulais vous dire que vous êtes une merveille pour la chanson française. Vous êtes toujours connu et vous le resterez. Je n'étais pas encore née quand vous êtes mort mais cela ne m'a pas empêchée d'apprendre vos textes et de vous admirer. Félicitations pour vos belles chansons qui s'écoutent toujours et ne sont pas du tout démodées.

Florence


Bonjour Florence,

Je suis très heureux que mes chansons vous plaisent et je vous remercie pour votre bien chaleureux courier. Vous me confirmez que j'ai eu raison de ne jamais céder aux modes passagères et à la facilité. Très admiratif de mon papa, artisan maçon qui avait le culte du travail bien fait, j'ai voulu à mon tour cultiver le fier orgueil de l'artisan, quitte à remettre vingt fois sur le métier mon brouillon, à noircir tout un cahier d'écolier pour peaufiner un vers, un couplet, rechercher le mot juste. Vous avez peut-être remarqué que j'ai choisi de traiter de préférence des thèmes universels, évitant les sujets d'actualité, et que j'ai recherché des musiques qui ne se conforment pas au goût du moment. Les chansons que je juge les plus précieuses sont les vieilles chansons traditionnelles, qui ont transcendé les modes, les générations, les classes sociales, et celles qui tendent vers les mêmes qualités. Votre témoignage me permet de croire que j'ai su me rapprocher de ces objectifs, et je me réjouis que mes chansonnettes puissent enrichir votre quotidien.

Un croque-notes,

Brassens