Retour en page d'accueil de Dialogus

  Émilien, Axel et Alexandre
écrivent à

Emma Bovary


Votre désespoir
(Projet scolaire)


   

Chère Emma,

Nous sommes élèves de 4e à Mayenne. Nous avons vu votre histoire, nous sommes touchés par votre désespoir. Cela nous a émus et nous aimerions vous dire qu'il ne faut pas se suicider pour un homme qui vous a quittée.

Veuillez agréer, Madame, l’expression de nos salutations distinguées.


Mais comment? Mais que dites-vous? Mais qui êtes-vous donc? Qu'est-ce que Mayenne? N'est-ce point un bagne, et ne prenez-vous point plaisir à m'effrayer en me serinant Mayenne? Qu'est-ce que la 4e? Élèves de la 4e? Est-ce une compagnie, une armée? Est-ce une troupe quelconque? Je vois bien là le rapport avec le bagne et avec les militaires, mais mon pauvre esprit ne veut deviner ce que l'armée me veut dire, et pourquoi elle se préoccupe de mon histoire!

Et quelle histoire? De quoi parlez-vous donc? Pourquoi dites-vous que mon mari me quitte? Souhaitez-vous me prêter malheur ou maudire mon pauvre sort, déjà bien fatigué par les luttes permanentes qu'il a à entretenir contre les vicissitudes de l'existence triste où je me traîne? Et qu'osez-vous, messieurs, me parler de cette horrible chose? Me menacez-vous donc de l'excommunication? Pourquoi me souffler la honte et le déshonneur? Pourquoi ainsi semer l'opprobre sur ma famille et sur moi, qui ne vous avons rien fait? Qu'avez-vous? Je ne me rassure guère en essayant de me convaincre que c'est bien là l'œuvre d'un petit plaisantin de votre siècle si étrange.

Mais pourquoi m'en vouloir? Pourquoi terrifier ainsi une pauvre femme qui peine déjà à soutenir sa maison? Pourquoi ajouter les affres de l'inquiétude à ceux de la détresse? Ah! Dieu, messieurs, oubliez-moi! Cessez de m'importuner! Laissez-moi seule dans ce gouffre sombre qui colle à mes pas... Adieu!

E. B.

************************Fin de page************************