Retour en page d'accueil de
          Dialogus

Mathieu
écrit à

Bélial


Enfer et Paradis


    Salut prince Bélial,

Il y'a l'enfer et le paradis, le bien et le mal, et derrière ça un tout commun, jusque là tout va bien...

Je meurs demain, je me trouve face à ton Frangin-la-grande-classe-Méphistophélès (je l'ai lu ici-même, j'adore son verbe) et l'équivalent chez les « gentils ». De là, on me dit d'aller au Paradis ou en enfer en fonction de mes actes passés, ok. S'il y a des réincarnations, est-ce à la toute fin de celles-ci qu'on est jugé ou à chaque « entre-vie »?
Est-on nécessairement torturé et malheureux toute l'éternité arrivé en enfer? C'est un peu le bordel, l'organisation, là-haut, non?

Plus je vous lis, toi et tes confrères, plus je me dis que l'on a autant à apprendre de vous que des anges, autant du bien que du mal, et que l'on a autant notre place en enfer qu'au Paradis.

Pardon pour l'ignorance qui génère ces questions, je ne l'ai pas voulue. Pas que je sache.

Merci, grand Monsieur.


Mat',

Tu n'es pas mort, mon frère a regardé dans le cahier des entrées des âmes terriennes eh eh...
Tu es jugé à chaque vie. Ta vie finie, tu vas au Paradis ou en enfer. Ensuite, ce n'est qu'en fonction de ton âme. Une partie de celle-ci se retrouve alors dans une autre nouvelle vie... un être humain, un alien, un petit démon, un ver de terre... peu importe. Mais la réincarnation se fait selon des règles précises.

Ha ha! Ce n'est pas le bordel, tout est géré au mieux avec les princes Méphistophélès et Belzébuth... Vous êtes torturés selon vos actes passés. Cela peut durer un jour, deux jours, ou même plusieurs années, dans le Tartare. Tout cela dépend de chaque être. Ensuite, tu vis ta deuxième vie en Enfer. Mais je t'avouerais que certaines âmes trop sensibles se suicident à nouveau, une deuxième mort en particulier, eh eh...

Au Paradis, c'est la routine... Si tu préfères le fun, le sexe, la vie cool comme moi je l'aime, viens donc me rejoindre, eh eh!

De rien, petit,

Prince Bélial   

************************Fin de
        page************************