Retour en page d'accueil de
          Dialogus

Létale
écrit à

Bélial


Dans le monde des humains, on appelle ça un interview


   

À Montalieu Vercieu (Sur Terre)

Le jeudi 13/02 de la nouvelle ère


Bélial,         

L'enfer doit brûler rudement mais tu as ce que tu mérites. Comment va?

J'avais des questions à propos de... euh... de ta vie et des gens que tu côtoies.

Tu vivais où avant d'avoir élu comme domicile l'enfer?

J'avais entendu comme quoi ton épouse Lilith était auparavant la femme d'Adam: c'est vrai?

Et puis sinon, tu as combien de légions en ce moment?

J'espère que tu te portes bien.

Cordialement,

Létale
 
P. -S.: Tu comptes venir sur Terre si tu as le temps ?
P. P. -S.: Navrée si je te pose trop de questions.


Salut!

Pour te répondre simplement, je suis né aux Enfers! J'ai toujours vécu au palais royal des Enfers, pour enfin vivre aujourd'hui dans la forêt du crépuscule, un lieu enchanté des Enfers.

Euh... Lilith est ma mère en fait. Pour te raconter l'histoire, Lilith était amoureuse d'Adam, mais celui-ci était amoureux de la chère Eve. Après cette terrible révélation, le roi Lucifer en profita pour faire de Lilith sa femme, et notre mère à tous.

J'en ai quatre-vingts, tout pile!

Enfin, non, je ne peux plus venir sur Terre car j'ai mon temps aux Enfers.

Bien à toi,

Prince Bélial


Merci de m'avoir répondu, prince des Enfers, et mes amitiés à ta mère... en fait, j'ai oublié de te dire une chose...

J'aimerais savoir comment venir en enfer. Je sais que je n'ai pas vraiment été fidèle à mon très cher Seigneur mais je pense que cela ne suffit pas pour entrer dans ta demeure. Mais que faut-il faire alors? Je n'ai pas non plus envie de vénérer Baphomet...

Au fait, bonne Saint-Valentin si tu fréquentes une diablesse..

Cordialement,

Létale


Chère Létale,

Pour venir aux Enfers, tu dois attendre ta mort. Te suicider ne résoudra rien, tu erreras sans but sur Terre avant de retrouver les Enfers, bien des années plus tard. Toute mort est programmée. Il te suffit d'attendre la tienne, et là, suivant tes faits effectués sur Terre, nous analyserons ton destin: soit les Enfers, soit le Paradis.

Quant à savoir si j'ai une diablesse pour la Saint-Valentin... Chez nous, on ne la fête pas. Mais comme j'ai une mortelle amoureuse, ça me rend quelque peu triste de ne point partager cette fête avec elle. J'irai compenser en buvant de l'alcool, alors, hé hé!

Au fin plaisir,

Prince Bélial


Cher Bélial,

Je ne sais pas pour toi, mais l'alcool peut mettre un être en état d'ébriété...

Qu'importe, j'aime ça. Sais-tu combien de temps je vais rester dans le monde des mortels? J'en ai tellement assez des orgies perpétuelles avec ces créatures si... enfin sans imagination.

Et puis tout cela pour oublier celui que j'idéalise, de façon non réciproque.

La vie est cruelle sur ma petite planète ...


Ma chère,

Hé hé! À qui le dis-tu? Je suis le roi pour faire des soirées, l'alcool est à son comble chez moi. J'aime boire, faire la fête les week-ends, me droguer, bref... J'adore ça.

Je le sais, que la vie est cruelle sur ta planète. Mais comme je ne suis pas devin, je ne pourrais te dire combien de temps il te reste encore à tenir.

Bisou enflammé,

Prince Bélial


Cher Bélial,

Je me contenterai de reluquer ses portraits, lorsqu'elle brandit la pomme à la docile Ève. Autant pour moi, hé hé (rire agacé)!

Je suis heureuse pour le jugement reçu aux Enfers. Si on a le droit d'être bisexuel alors je suis comblée.

Je me demande aussi si on a le droit d'être polygame ...

Je suis retournée sur Dialogus, histoire de voir à quoi ressemble l'Enfer selon toi et tes congénères... Cela m'a l'air bien mieux que ce qui est dit dans la maudite Bible.

J'ai vraiment hâte d'y être... mais qu'en est-il donc du Paradis?

Mes salutations à ton frère, Méphistophélès.

Cordialement,

Létale


Ma chère,

Hé hé! Oh oui, tu as également le droit d'être polygame.

Je saluerai Méphistophélès pour toi, même si je pense qu'il est bien occupé.

Quant au Paradis, tu as bien raison de renier la Bible. Ce bouquin dit tout simplement n'importe quoi sur nous. Nous n'avons pas de cornes sur la tête, non, et non, il n'y a pas que du feu non plus. Au Paradis, c'est un espace blanc, assez brumeux, mais très calme. Tu t'y sentirais presque paisible, mais cette tranquillité aurait le don de te faire peur... Tu n'as pas le droit de poser tes pieds sur les pelouses, et tu dois obligatoirement vénérer le «bon Dieu» et lui faire offrande de quelques animaux pour montrer ta bonne foi. Et ce tous les dimanches.

Bien à toi,

Prince Bélial  


Oh, vraiment? Pourtant cela vous irait bien, les cornes; lors de Beltaine ou autre...

Tu me donne une bonne raison de renier la Bible alors, et je préfère utiliser les animaux lors de rituels ou tout simplement pour en tirer un usage dit « licite ».

Quant à la polygamie, c'est juste formidable.

Je me demande qui je vais prendre pour victimes...

Et pourquoi pas instaurer une nouvelle religion également? J'ai beaucoup de temps sur terre, il me semble.

Que dis-tu d'une étreinte de glace, cher Bélial?

Létale


Ô chère Létale,

Pardonne mon retard... Je reçois beaucoup de vos courriers, ça ne me déplaît pas, hé hé!

Eh non, pas de cornes pour ma part. Le prince Léviathan en a, par contre, hé hé! Mais il les utilise uniquement en cas de danger sur sa route.

N'oublie pas que la polygamie n'est pas source de fortune: dans une certaine règle, tu devrais respecter tes futures femmes ou époux... Sauf si tu es rebelle comme moi et que tu ne tires qu'un profit de leur part, comme la baise en groupe, hé hé! C'est clair qu'il n'y a rien de plus exaltant que deux femmes qui te sucent le bâton de reproduction, hé hé!

Tu poses beaucoup de questions qui finissent en ambition, cher Létale. Tu es digne d'être un chef de troupe. Prends tes mesures, et attires le plus de personnes faibles à tes pieds! Car tu es mortel, tu ne pourrais avoir que des faibles face à ta grandeur. Il n'y a rien de plus saisissant que de voir les êtres forts et faibles à genoux devant notre supériorité, crois-en mon expérience, hé hé!

Tu te fiches de moi, hé hé? Je hais tout ce qui touche l'eau, je suis le prince du Feu, allons, du vent!

Coup de fouet sauvage,

Prince Bélial


Courte révérence de feu, Bélial (l'orgueil ne me manque pas, je sais)

Je reprends le fil de notre discussion arrêtée par le temps... Ta dernière missive me paraît... mmh... comment dire? Violente.

Tu n'étais pas obligé de mentionner ce petit «détail» que j'ai repris dans mon titre...

Mais bon, cela fait partie de ton caractère, je suppose. À part cela, je voulais te révéler une chose. Cela me plaît beaucoup de parler avec toi.

Et... au fait! Je ne vis plus sur ma petite planète! Je suis tombée dans un drôle d'endroit avec des montagnes rouges et des gens qui dansent... Il y avait une forte odeur alcoolisée aussi... Je suis pas sûre et c'est pourquoi je te le demande.

Cet endroit ressemble beaucoup à ce que tu m'as raconté sur l'Enfer. Tu crois que...?

Létale


Salut Létale,

Je ne me souviens même plus de toi tellement tes paroles sont dénuées d'intérêt pour moi. Je suis une correspondance
pour qu'on me pose des questions, pas pour qu'on me dise des choses que je n'ai point faites et que vous ignorez, humains.

Tu me dis que je n'étais pas obligé, il en est clair que ça t'a plu, puisque tu reprends le terme, hé hé! Petite nature...

Ah! Il est vrai que dans l'extrême nord des Enfers, nous avons des montagnes rouges et... je suis désolé de te le dire, vraiment, mais tu te trouverais dans une zone interdite et très dangereuse si tu étais vraiment là-bas. Il n'y a pas d'odeurs alcoolisées là-bas, uniquement des montagnes rouges, de la lave et des monstres prêts à te couper la tête s'ils te trouvent. Hé, je plaisante pas en plus!

Bah... Fuis.

Bisous sanglants,

Prince Bélial


Bélial,

Ce que j'ai dit dans le titre de ce message que je t'ai envoyé n'est que ce que tu m'as répondu dans tes messages.

Je ne comprends pas ta réaction si brutale envers mon être... mais on va dire que ça fait partie de ton style!

J'ai une question, maintenant que tu m'as répondu:

À quoi ressemblent tes monstres qui veulent à tout prix me trancher la tête, apparemment?

Souffle morbide

De la part de la «petite nature»

Létale


Létale,

Cela dépend, Létale, je préfère qu'on me respecte et qu'on ne dise pas des choses fausses à mon sujet dès l'entrée en piste,
ce que tu avais fait. Cela a la fâcheuse manie de m'énerver quand un humain prétend savoir des choses à mon sujet alors qu'il n'en connaît même pas la moitié.

Eh bien, tu n'es plus dans les montagnes rouges, petite nature? Ce sont des monstres... de tes pires cauchemars. Ou si tu n'en as pas, des monstres terrifiants. Bouh!

Souffle de feu... (hé hé!)

Prince Bélial


Quant aux montagnes rouges, je crois que je me suis trompée d'endroit. Peut-être me suis-je leurrée et peut-être que je me trouve en vérité sur Terre, dans un endroit dit «désert» par ces petits êtres misérables dont je fait partie ?

C'est PEUT-ÊTRE (oui, ne soyons jamais sûr de ce qu'on dit) pour cela qu'il n'y a pas de monstres «terrifiants» en vue!

Révérence écœurante,

Létale


Létale,

Un jour tu deviens ci, un jour tu deviens ça... Tu es compliqué(e)!

Sinon,tu as une question à me poser qui me concerne?

Bien à toi,

Prince Bélial


Chaque jour est différent, tu sais, Prince.

Et j'ai plein de questions.

Tu pourrais me donner la vraie définition du mal, selon toi?

Et du bien?

Et je me rappelle d'un élément que tu avais mentionné: tu avais dit que tu avais une copine humaine mais aussi tu as dit     que tu as deux femmes... Tu préfères l'humaine ou les deux femmes qui sont à tes côtés?

Et puis j'en ai une autre encore: ces femmes sont-elles des succubes?

Même si je ne sais pas trop ce que c'est puisque je n'en ai jamais vu...

Salutations cornues,

Létale


Ne me donne pas de leçons.

La vraie définition du Mal revient à élaborer quelque chose en soi. Même chose pour la définition du Bien.

Mes deux femmes, je les aime à en crever.

Alors non, ma mère Lilith est une succube, mais ma femme des Enfers est une humaine terrienne morte il y a quelques années et qui s'est retrouvée aux Enfers. Elle est ainsi devenue une démone.
Tandis que mon autre femme, vivante, vit sur Terre. J'attends le jour où elle me rejoindra aux Enfers. Tout est prévu.

Une succube est une démone née dans l'au-delà. Elle se nourrit de sang pour rajeunir. Ce pourquoi mon père Lucifer l'a épousée. Tandis qu'elle boit son sang une fois par mois, elle ne vieillit pas et est éternelle en tant que reine. À part Lilith, je ne connais pas d'autres succubes, personnellement. Généralement, elles sont garces et viennent des fins sombres des Enfers.

Mes hommages,

Prince Bélial


Eh bien merci pour tes explications, Bélial..

Donc il y a une façon pour devenir démon/démone.

C'est plutôt intéressant.

Ce qui est drôle c'est que l'humain, à sa mort, devient soit un ange, soit un démon; mais ceux-là ne deviennent pas humains quand ils atteignent leur terme. Car tous ne sont pas immortels, si?

Il n'y a aucune transformation de ce côté sauf celle de l'ange qui devient déchu.

Mais voilà, ma question est: y a-t-il une transformation de démon à ange, ou humain?


Si tu viens de la Terre, tu deviendras un démon une fois aux Enfers ou un Ange si tu vas au Paradis.

Généralement, quand vous arrivez à tel lieu, vous devenez immortel, mais c'est à vous de faire attention une fois dans votre nouveau chez vous. Chez nous, l'immortalité n'évite pas les accidents, ni les suicidaires, dans les deux mondes. Quand vous mourez une seconde fois, mon frère Méphistophélès suppose que vous vous envolez vers une voûte étoilée et que vous continuez à veiller sur vos proches -ou bien vous errez dans cette voûte sans autre but.

Non. Hé hé.

Prince Bélial


Merci pour ces informations, encore une fois.

Espérons que j'atteigne la voûte étoilée...

«Au fin plaisir»

Létale


N'hésite pas à poser de nouvelles questions.

Au plaisir,

Prince Bélial

************************Fin de
        page************************