Retour en page d'accueil de Dialogus

Anacine
écrit à

Atalante


Exploits d'Atalante


   

Jeudi 5 février   
Collège Marcel-Proust       
       
Chère Atalante, bonjour,


Je suis un jeune homme plutôt intéressé par votre histoire légendaire.

Je connais déjà la plupart de vos exploits, comme la chasse du sanglier géant, et j'ai aussi quelques questions un  peu indiscrètes à vous poser.

Que faisiez-vous à l'âge de treize ans, pour vous divertir? Chassez-vous des poules ou d'autres petits animaux?

Iasos était-il votre père ou votre père adoptif?

Désolé si mes questions sont trop indiscrètes mais j'aimerais en savoir plus sur vous.

Je n'ai jamais entendu parler de votre mère: qui est-ce? Avez-vous tué des paysans accidentellement?

Merci,

Anacine

P. -S. : Je suis désolé si j'ai posé des questions que vous avez déjà eues.


Je te salue, Anacine!

Tes questions ne me gênent pas du tout et je suis très contente d'y répondre.

À treize ans, je vivais encore dans la montagne, avec mes petits pères chasseurs. Vivre dans la montagne, c'est une vie rude, une survie de tous les instants. Nos seuls divertissements étaient les histoires que nous nous chantions le soir près du feu, ou alors les parties d'osselets lorsqu'une tempête nous bloquait sous un abri. À treize ans, je chassais déjà de grands fauves. La chasse pour nous était un moyen de subsistance, un sport et un art de vivre tout à la fois. Nous étions membres du cycle sauvage. Prédateurs parmi les proies et proies parmi les prédateurs. 

Iasos est mon père biologique et adoptif. Il m'a abandonnée à la naissance, puis m'a adoptée à l'âge adulte quand il a découvert la femme exceptionnelle que j'étais devenue.

Ma mère est Clyméné, fille du roi Minyas, le fondateur d'Orchomène et l'un des hommes les plus riches.

Je n'ai jamais tué personne accidentellement. Tous ceux que j'ai tués, je peux t'assurer que je les voulais bien morts.

Que la déesse Artémis te chérisse!

Atalante

************************Fin de page************************