Retour en page d'accueil de
          Dialogus

Sandra
écrit à

Achille


C'est un honneur


   

Ô cher Achille,

C'est un honneur de converser avec vous. Je vous admire au plus haut point: vous êtes un guerrier accompli et un héros qui ne sera jamais oublié. Vous êtes un atout majeur dans la guerre contre Troie.

Avec tout le respect que je vous dois j'aimerais vous poser une question: l'entraînement de Chiron était-il vraiment dur, et combien de temps a-t-il duré? En vous remerciant de l'attention que vous porterez à ma lettre, et encore une fois c'est vraiment un honneur.

Toutes mes condoléances pour votre très cher ami Patrocle, je sais que vous l'aimiez beaucoup!

Sandra, une grande admiratrice


Salut à toi, Sandra aux belles joues!

L’entraînement d’un guerrier est toujours pénible. Comment, autrement, pourrait-il apprendre à affronter le pire? D’ailleurs, tous les garçons, et certaines filles, reçoivent, dès l’âge de sept ans, une éducation militaire intense. Devenir un homme chez moi, c’est apprendre à porter les armes et à défendre les siens. L’alternative étant la mort aux mains d’envahisseurs et de voleurs.

Avec le centaure Chiron, l’apprentissage fut particulièrement pénible. J’ai vécu pendant deux ans avec lui sur le mont Pélion et chaque heure de chaque jour fut une épreuve d’endurance. Cependant, je ne regrette rien, car ce que j’ai appris auprès de mon maître m’a doté de capacités inestimables.

Chiron devait aussi modeler mon esprit, m’inculquer un peu de sagesse. Malheureusement, l’enfant indiscipliné que j’étais ne voulait pas apprendre cette leçon-là.

Que le bon œil t’accompagne!

Achille

************************Fin de
        page************************