Retour en page d'accueil de
          Dialogus

Ridha
écrit à

Achille


Achille, mon frère


   

ISC Carthage

Cher Achille,

Votre bravoure est une vertu incontestable, reconnue par tous, de tout temps. Vous avez accompli bien des exploits dans votre vie mais certaines questions restent en suspens.

Avez-vous au cours de votre vie fait des choix que vous avez regrettés par la suite?

Pourquoi votre mère ne vous a-t-elle pas attaché à une corde au lieu de vous tenir par le talon? Cela vous aurait rendu invulnérable!

Vous avez préféré avoir une vie glorieuse: pourquoi?



Salut, ô Ridha le carthagien!

Parfois, j’ai l’impression que je n’ai que cela, des regrets. La nuit, lorsque les ténèbres envahissent la terre et que je m’allonge sur une banquette près d’un feu, une coupe de vin à la main, le sommeil me fuyant toujours, je repense à mes choix passés et j’ai l’impression que je me suis trompé sur toute la ligne. J’ai tout perdu. Je croyais avancer pour mon bonheur, mais je marchais pour mon malheur. Ah, si seulement j’avais su… que de choix j’aurais faits différemment!

Au sujet de mon talon, j’ai déjà entendu cette histoire qui raconte que j’ai été trempé dans le Styx. C’est une légende farfelue inventée par un aède imaginatif. La vérité est que ma mère a effectivement cherché à me rendre immortel, mais le procédé consistait à me faire griller au-dessus des flammes comme un porcelet, pour ensuite m’enduire d’ambroisie et guérir mes plaies. Elle devait accomplir ce rituel trois fois pour que je devienne immortel, mais mon père l’a interrompue dans son travail car il craignait que l’épreuve ne me soit fatale.

Je n’ai pas préféré une vie glorieuse. J’ai choisi une vie d’action; la gloire n’est que l’ombre fidèle qui m’accompagne. Je suis parti à la guerre pour me surpasser, pour vivre des aventures, pour visiter des terres exotiques… pour participer à la plus grande expédition depuis la conquête des Crétois. Tout ce que je voulais, c’était d’être là et de vivre. J’en ai bien payé le prix.

Que les dieux te soient cléments!

Achille

************************Fin de
        page************************